21:00
-
-
    

Voici quelques recrues qu'il faudra avoir à l'oeil en 2021!

Publié le 8 janvier 2021 à 20h40
PAR

Les camps d'entraînement ont récemment commencé dans la LNH, donc les équipes auront des évaluations à faire concernant leurs recrues. Quelques-unes auront la chance de faire partie de l'alignement partant, tandis que d'autres seront reléguées.

Quelques jeunes joueurs auront vraisemblablement un impact instantané dès leur première saison dans la LNH.

En voici quelques-uns :

Alexis Lafrenière


image

Le premier choix au total du dernier repêchage a un avenir très prometteur avec les Rangers de New York. Ceux-ci seront toutefois prudents avec le jeune homme natif de Saint-Eustache. Depuis le début du camp d'entraînement, Lafrenière évolue sur l'unité qui est considérée comme étant le troisième trio. Il fut jumelé à deux autres jeunes joueurs de l'organisation, soit Filip Chytil et Julien Gauthier. Lafrenière devra gravir les échelons, mais il n'y a aucun doute qu'il parviendra à devenir le joueur élite tant espéré au fil du temps. Un joueur de son talent appartient définitivement à la LNH et il aura fort probablement un impact dès son arrivée avec la formation New Yorkaise.

Kirill Kaprizov

image

Le Wild attendait l'arrivée de Kaprizov avec impatience, lui qui n'a pas de réel marqueur naturel, sauf Kevin Fiala. Le choix de cinquième ronde du Minnesota en 2015 amènera du punch à une attaque qui en avait grandement besoin. Kaprizov possède déjà un bagage intéressant, soit deux saisons consécutives de 30 buts dans la KHL, une médaille d'or aux Olympiques de 2018, en plus d'avoir remporté la Coupe Gagarine (KHL). Il sera vraisemblablement muté sur le premier trio de l'équipe dès son premier match. Étant donné son âge avancé, soit 23 ans, et son expérience, il risque d'avoir un avantage sur les autres recrues de première année, comme un certain Artemi Panarin autrefois...Alexander Romanov

image

Le jeune défenseur russe était grandement attendu à Montréal depuis deux ans, considérant son ascension fulgurante. Celui-ci était un pur inconnu lors de son repêchage en 2018, mais l'équipe de recruteurs des Canadiens de Montréal a fait ses devoirs. Romanov a un excellent potentiel, lui qui a fait partie de l'équipe d'étoiles au Mondial junior en 2019 et 2020, en plus d'avoir été choisi meilleur défenseur du tournoi en 2019.

Le CH semble déjà lui faire confiance malgré son jeune âge, il pilote déjà la deuxième vague du jeu de puissance depuis le début du camp d'entraînement. Sa mobilité, son jeu physique et son flair offensif sont des éléments importants de son jeu qui feront saliver les partisans des Canadiens pendant longtemps.

Igor Shesterkin

image

Igor Shesterkin est celui qui a chassé le Roi Henrik Lundqvist de la grosse pomme. Le jeune gardien russe a connu des débuts fracassants en Amérique du Nord en ayant obtenu des statistiques incroyables. En 12 parties avec les Rangers l'an dernier, il a récolté 10 victoires, il a obtenu une moyenne de buts alloués de 2,52 et un pourcentage d'arrêts de 0,932%. L'ancien choix de quatrième ronde en 2014 est sans l'ombre d'un doute le présent et l'avenir des Rangers devant le filet.

Tim Stutzle

image

En voilà un qui s'est démarqué lors du plus récent Championnat du monde junior, malgré la situation de son équipe. Décimée par la COVID-19, l'Allemagne fut privée de plusieurs joueurs réguliers, alors Tim Stutzle et JJ Peterka ont dû prendre les guides de la formation. Stutzle a été très dominant pendant la compétition, lui qui a récolté 10 points, dont 5 buts, en cinq rencontres pendant la compétition, ce qui lui a valu le titre de meilleur attaquant et une place sur l'équipe d'étoiles. Les partisans à Ottawa doivent être fébriles de son arrivée, ils ont une perle dans leur équipe. Il aura forcément un impact sur la prochaine saison des Sénateurs.

Trevor Zegras

image

En voilà un autre qui s'est démarqué lors du dernier Championnat du monde de hockey junior. Zegras fut de loin le meilleur joueur du côté américain, lui qui les a menés à la médaille d'or en finale face au Canada. En 7 parties, il a amassé 7 buts et 11 mentions d'aide, bon pour 18 points. Ses performances lui ont également valu le titre de "MVP" du tournoi. L'attaquant de 19 ans nous a habitués à ses prouesses en tant que fabricant de jeux, mais il a récemment développé son instinct de marqueur, ce qui fait de lui un joueur plus redoutable et polyvalent. Il sera un atout au sein des Ducks pendant les années à venir.

10 dernières chroniques
pub