L'impatience de Josh Anderson a atteint sa limite

Publié le 7 janvier 2021 à 10h00
PAR JEFF DROUIN

Josh Anderson a surpris Jonathan Drouin et Nick Suzuki avec sa vitesse et son jeu de pieds. Le gros gaillard de 6 pieds 3 pouces et 222 livres patine comme la vitesse du vent, ce qui n'est pas nécessairement commun pour un athlète de ce gabarit. L'attaquant de puissance affiche d'ailleurs une motivation "excessivement" élevée puisqu'il n'a pas joué aucun duel depuis le 14 décembre 2019, ce qui est énorme.



«Ça fait un sérieux bout de temps que je n'ai pas joué un match. J'ai travaillé fort et je vais bien me préparer lors des matchs intraéquipes. Il va peut-être me falloir un peu de temps, mais je vais m'assurer d'être prêt quand la rondelle tombera, le 13 janvier!» - Anderson

Anderson est impatient d'amorcer ce nouveau chapitre avec un maillot bleu-blanc-rouge sur le dos, mais son désir principal est de jouer au hockey tout simplement. Il est conscient qu'il devra s'adapter au jeu puisqu'il est absent des activités depuis plus d'un an, mais il est crinqué plus que jamais à répondre présent. Sa vitesse et son physique sont ses forces principales et il saura certes les utiliser à bon escient.


Je vous rappelle une fois de plus à quel point Jonathan Drouin et Nick Suzuki sont demeurés estomaqués lorsque Anderson est décollé telle une fusée lors de son premier entraînement avec le Canadien de Montréal.



Anderson s'est également prononcé au sujet de cette blessure à l'épaule qui l'a tenu à l'écart du jeu un trop long moment.«Je suis content que mon épaule soit rétablie à 100 %. Cette douleur constante était accablante. Dans ces conditions, c'est impossible de se faire justice quand on est un joueur physique qui souhaite être difficile à affronter.» - Anderson

Maintenant, il pourra se faire justice, ce qui peut indiquer qu'il pourrait renouer avec une campagne similaire à celle de 2018-19, où il a inscrit un total de 27 filets en 82 rencontres. Il demeure l'un des joueurs que les amateurs de la Flanelle ont le plus hâte d'observer et avec raison.
10 dernières chroniques
pub