20:30
-
-
    

Claude Julien s'est prononcé au sujet de Paul Byron

Publié le 6 janvier 2021 à 18h25
PAR JEFF DROUIN

Actuellement, Paul Byron se retrouve sur le flanc droit au sein de la 4e unité du Canadien de Montréal, mais ça n'empêche pas les amateurs de spéculer pour autant. Marc Bergevin a maximisé l'espace qu'il détenait sous le plafond salarial et il devra octroyer un alignement de 20 ou 21 joueurs à la LNH (le maximum est de 23). Il ne prévoit pas d'autres mouvements, mais il pourrait envoyer au ballottage un Byron ou un Weal, par exemple.



Weal a été écarté des plans et il s'entraîne actuellement au sein du groupe B, alors que dans le cas de Byron, il a toujours sa place parmi le top-12. D'ailleurs, à ce sujet, le pilote en chef de la Flanelle a révélé que «la discussion selon laquelle Paul Byron serait en danger n'a pas eu lieu dans l'entourage». Évidemment, il ne déposera pas sur la place publique que son boss souhaite transiger Ti-Paul si c'était le cas... et Bergevin a toujours aimé copieusement Paul Byron.




La seule chose qui peut ou pourrait mettre en danger Paul Byron, c'est son contrat de 3,4 millions de dollars annuellement jusqu'en 2023. C'est tout de même lourd pour un joueur qui évolue sur la 4. Quoique Byron a du speed, il s'impose en désavantage numérique et il inscrit sa part de buts depuis son arrivée dans la Métropole. Depuis qu'il est à bord, il a marqué 11, 22, 20, 15 et 4 buts (en 29 matchs).

Au final, Byron devrait être inscrit sur le roster des 20 ou 21 joueurs qui s'y retrouveront. Depuis l'amorce du camp, les combinaisons ne changent pas et on se concentre déjà sur les unités spéciales.
10 dernières chroniques