Un journaliste attitré aux Bruins place Marc Bergevin comme meilleur DG

Publié le 31 décembre 2020 à 12h15
PAR JEFF DROUIN

Marc Bergevin a reçu son lot de critiques depuis qu'il oeuvre comme directeur général chez le Canadien de Montréal. Pourtant, celui qui gère les effectifs ainsi que la structure salariale est très structuré et intelligent dans son approche. Personne ne peut indiquer le contraire, malgré les quelques erreurs qu'il a commises sur son trajet. Nommez un seul GM dans l'histoire de la LNH qui n'a jamais réalisé d'erreurs? C'est un métier à erreurs, des erreurs qui font grandir et qui servent à comprendre comment réagir pour le prochain geste.

Ce ne sont pas tous les individus occupant ce poste qui "réagissent" positivement aux erreurs, mais dans le cas de Marc Bergevin, c'est le cas. Il s'est adapté, il a réalisé de grosses transactions qui ont aidé l'équipe à progresser et si l'on s'attarde à l'année 2020 uniquement, il a été fumant, sensationnel et hallucinant. Sur papier, il a ajouté des pions qui prennent une place importante sur la table de jeu.

Voici d'ailleurs le top-3 des meilleures directeurs généraux de la Ligue nationale, selon ce chroniqueur de Boston, qui suit les activités des Bruins depuis longtemps :




Revenons au boulot colossal réalisé par Marc Bergevin en 2020. Le gars a sorti Max Domi du vestiaire, qui était rendu un peu trop "épicé" au goût de celui-ci, pour ajouter un attaquant de puissance de la trempe de Josh Anderson. Je vous rappelle que ses anciens coéquipiers chez les Jackets ont longuement encensé Anderson. Puis, Jake Allen, n'est-ce pas le second parfait pour Carey Price. Celui que l'on espère depuis tant d'années. Celui qui permettra un repos au Prince.

Que dire de Tyler Toffoli, qui viendra s'ajouter au couloir droit du Canadien de Montréal avec sa capacité à marquer une vingtaine de buts, voire même frôler la trentaine. Ajoutons à ce lot, un Joel Edmundson, qui ajoute du poids et des habilitées défensives à une brigade déjà passablement solide. Un candidat parfait pour se marier avec Jeff Petry. Je parle sur la patinoire, évidemment.Pensez-vous que j'allais omettre les ajouts récents, soit Michael Frolik et Corey Perry? Ces deux vétérans-là apporteront une grosse d'ose d'expérience, de leadership, d'attitude et de travail acharné. Ne voilà pas un concept créé par Bergevin il y a quelques années? On ne connaît pas leur rôle sur la patinoire, mais dans le vestiaire, il est clair et bien défini.

Bref, tout ça est rayonnant sur papier et souhaitons sincèrement que ça se crée également sur la patinoire ce fameux « éclat ».
10 dernières chroniques
pub