21:00
-
-
    

Match intra-équipe : On retient la tasse de café qu'a servie Kotkaniemi à Byron

Publié le 7 janvier 2021 à 13h20
PAR JEFF DROUIN

Le Canadien de Montréal continue ses préparatifs en vue de la campagne écourtée, puis aujourd'hui, un match opposant les Rouges aux Blancs était présenté au Complexe sportif Bell. Disons que les deux formations étaient très déséquilibrées puisque l'on retrouvait la vraie équipe, contre ceux qui joueront avec le Rocket de Laval ou qui se retrouveront dans le taxi.


Corey Perry se retrouvait sur la quatrième unité des Rouges, alors que le trio de Paul Byron était la première combinaison des Blancs, qui pouvait compter sur Carey Price devant le filet (au moins) pour deux périodes.

Loin de moi l'idée de dresser un portrait global de cette rencontre puisqu'on ne pouvait pas la visionner. Toutefois, des vidéos se sont ramassés sur Twitter et à partir de ceux-ci, j'ai pu contempler certains jeux.


Cette feinte qu'a servie Jesperi Kotkaniemi à Paul Byron était tout simplement un café servi avec deux crèmes et deux sucres, rien de moins!



Le Finlandais arborant le numéro 15 semblait réellement dans une forme resplendissante, lui qui a également noirci la carte de pointage avec ce but. Il a conclu la rencontre avec un doublé.



Ce but de Tyler Toffoli nous a donné une idée de son talent de franc-tireur, qui sera certes utile au Canadien ainsi qu'à son attaque massive.



Au final, je retiens également cette séquence, que j'aurais vraiment aimé voir de mes propres yeux puisque Joël Teasdale est aussi "planté" qu'un tronc d'arbre. Alexander Romanov a toutefois été en mesure de le renverser, ce qui est colossal.

À noter également que Paul Byron s'est démarqué avec sa vitesse, ce qui lui a permis de s'inscrire au pointage, et que Michael Frolik (qui a reçu un bâton au visage) a également marqué. Jonathan Drouin s'est aussi donné en spectacle avec la souplesse de ses mains afin d'ajouter son nom dans la colonne des buteurs.



Résultat final : 6-3 en faveur des Rouges.
10 dernières chroniques
pub