21:00
-
-
    

Il ne reste plus grand chose de très séduisant chez les joueurs autonomes (UFA)

Publié le 29 décembre 2020 à 13h20
PAR JEFF DROUIN

À l'aube de l'ouverture des camps d'entraînement et du lancement du calendrier régulier, les équipes sont actives afin d'ajouter des pièces au puzzle et/ou se conformer au plafond salarial exigé par la LNH.

Dans le cas de Bergevin, disons qu'il a été très actif lors des derniers jours, lui qui a ajouté des vétérans qui joueront un rôle primordial avec le club. Michael Frolik et Corey Perry n'y sont pas pour apporter des points sur la carte de pointage, mais pour leur expérience et leur leadership. Ils viendront entourer la bande de louveteaux en supportant les leaders du groupe, comme Shea Weber, Brendan Gallagher, Jeff Petry, Phillip Danault, Tomas Tatar ou Carey Price.Cela dit, sur la liste des agents libres toujours accessibles, Mike Hoffman se situe au sommet puisqu'il n'a toujours pas signé une entente officielle avec les Blues de Saint-Louis. Logiquement, et selon les rumeurs, il y aurait une entente verbale entre les deux clans, mais Doug Armstrong attendrait au début de la saison avant d'annoncer celle-ci... le temps de placer Vladimir Tarasenko et Alex Steen sur la LTIR.


Sans Hoffman dans le portrait, on retrouve Sami Vatanen au sommet, suivis du bon vieux Zdeno Chara et Travis Hamonic. Mine de rien, ce sont trois brigadiers qui peuvent certes aider une équipe aspirante aux grands honneurs. Sauf que ces formations-là ont souvent peu d'espace sous le plafond. Les Sénateurs pourraient déposer une proposition à Hamonic, par exemple, lui qui est apte à jouer de bonnes minutes.

Voici un tableau (top-10) édifié par RDS, où le premier attaquant en lice est Matt Martin :

image

Parmi ceux-ci, Vatanen devrait trouver preneur rapidement, mais j'ai la forte impression que les PTO (essais professionnels) seront populaires d'ici les prochaines heures. Ces gars-là recevront des invitations ou des accords d'un an, selon moi... La pandémie exige!

Source : RDS
10 dernières chroniques
pub