21:00
-
-
    

Hendrix Lapierre s'est confié au sujet de l'invitation surprise qu'il a reçue

Publié le 30 décembre 2020 à 9h40
PAR JEFF DROUIN

L'histoire d'Hendrix Lapierre me fascine. Le jeune homme sait faire face à l'adversité, lui qui a subi trois commotions cérébrales en dix mois l'an dernier et qui a été retranché récemment de l'équipe du Canada des moins de 20 ans. Mais le kid de 18 ans, qui a été sélectionné au 22e échelon lors du dernier encan, par les Capitals de Washington, peut s'appuyer sur une tonne de beaux moments récents également.

En octobre dernier, il a paraphé son contrat d'entrée de trois ans avec son équipe fétiche de jeunesse... Puis tout récemment, il a reçu un appel des Caps qui lui indiquait que l'équipe l'invitait au camp d'entraînement, soulignant qu'il aura l'occasion de côtoyer son idole Alex Ovechkin, et qu'il devait partir le 26 décembre pour la quarantaine de sept jours (et les quatre tests négatifs).



Le jeune homme peine toujours à y croire, lui qui ne croyait pas faire partie de la formule des camps d'entraînement. Il parle comme si c'était une opportunité, mais aussi comme un joueur qui ne croit peut-être pas en ses chances de percer le club, lui qui n'a presque rien fait dans la dernière année, selon ses propres dires qui ont été partagés par Jean-François Plante (Le Droit).


«Je ne sais pas si j'aurai une réelle chance de faire l'équipe. Ça fait longtemps que je ne fais pas grand-chose à part des périodes d'isolement! L'équipe ne m'a pas dévoilé son plan pour moi. Je veux juste laisser une bonne impression avant que la saison commence le 13 janvier.» - Lapierre

Hendrix est habitué des quarantaines, lui qui en a fait une à Red Deer, lors du camp de sélection du Canada, et qui est en train d'en compléter une autre. En plus de ça, à son retour à Chicoutimi, lors de la relance des activités de la LHJMQ, il devra encore passer par l'isolement.Peu importe le résultat de ce premier camp professionnel, Lapierre le voit de la bonne façon et il jubile à l'idée de s'entraîner avec Ovi, Nicklas Backstrom, Evgeny Kuznetsov et TJ Oshie.

«J'ai peine à croire que je serai sur la même glace qu'Alex Ovechkin, Evgeny Kuznetsov, Nicklas Backstrom et TJ Oshie.» - Lapierre

Que du positif pour le jeune homme d'Aylmer!
10 dernières chroniques
pub