SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Du hockey comme dans le temps


PUBLICATION
Patrick Beausejour
26 mai 2022  (12h18)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



La série entre les Oilers et les Flames me rappelle de beaux souvenirs. Elle me rappelle que le hockey se joue, au mieux, avec émotion. Cette série, c'est un copié/collé de la division Adams, Norris, Patrick et Smythe de l'époque. Si vous voulez mon avis, c'était la meilleure époque.

Matthew Tkachuk , Milan Lucic, Kassian, Kane, comme s'ils étaient d'une autre époque. Les jeunes d'aujourd'hui n'en reviennent pas de cette série, ils et elles sont « farberglastés ». Nous, les 45 ans et plus, vivions ce genre de match soir après soir, il y a une certaine époque.
La rivalité entre les deux clubs de l'Alberta remonte au début des années 80 quand les Flames sont arrivés d'Atlanta avec leur meilleur compteur, Guy Chouinard, et les Oilers sont arrivés de la WHA avec deux jeunes loups, Wayne Gretzky et Mark Messier, rien de moins.
La World Hockey Association était la rivale numéro 1 de la LNH et la seule qu'elle a jamais eue pour dire la vérité.
Voilà, cette rivalité a aujourd'hui 42 ans et elle est en grande santé et plus vivante que jamais. Nous parlions souvent des guerres de tranchées entre Québec et Montréal, Québec qui venait aussi de la WHA, mais force est d'admettre qu'il faut donner la palme à l'Alberta.
Connor McDavid, l'émule de Wayne Gretzky, est en mission. « Man on a mission ». Sur la glace présentement, il joue contre sa propre légende, il définit chiffre après chiffre son propre mythe. Malgré les mises en échec, les coups salauds de l'adversaire, McDavid remplit le filet adverse. Rien ni personne ne va l'arrêter cette année, je crois.
Cette série nous démontre une chose, l'émotion, la passion est toujours à la mode et pour moi le partisan souvent accroché au passé, c'est un baume sur mes déceptions d'amateur.
Bonne fin de séries à tous
Et dire que je n'ai même pas parlé de Igor Shesterkin et des Rangers de New York! Voilà mon idéal de finale de la Coupe Stanley... une équipe canadienne McDavid et sa bande contre l'équipe de Broadway.
Edmonton en 6 et McDavid avec la Coupe Stanley au bout de ses bras.

« Start spreading the news
I'm leaving today
I want to be a part of it
New York, New York »
Barbu de ville
10 dernières chroniques

FANADIENS.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS