radio marqueur
photo

JOHN TORTORELLA AURAIT HUMILIÉ PIERRE-LUC DUBOIS DEVANT TOUT LE MONDE

D'entrée de jeu, je dois m'assumer afin de ne pas avoir l'air d'une girouette. Oui, j'ai défendu John Tortorella (la personne) puisqu'on m'a dit beaucoup de bien à son égard comme humain. Oui, je l'apprécie comme entraîneur, mais je suis pleinement conscient qu'il traverse la ligne plus souvent qu'à son tour.



Puis, cette ligne, il l'aurait carrément détruite dans le dossier Pierre-Luc Dubois puisqu'il aurait demandé à ses adjoints de ne pas adresser la parole au jeune joueur. Selon les récoltes de Martin Leclerc, le pilote en chef a déterré la hache de guerre. On l'a humilié devant ses coéquipiers. Torts lui aurait demandé devant tout le monde, lors d'une réunion d'équipe, "pourquoi" il ne voulait plus jouer ici.

Donc, le coach a demandé d'enlever toutes les affiches de Dubois dans le centre d'entraînement... et il a également indiqué à ses collègues de ne plus adresser la parole au jeune québécois. Ah oui, sans omettre le fameux meeting où il a humilié Pierre-Luc Dubois devant tous ses coéquipiers. Ces informations sont sans doute véridiques, je ne remets rien en cause, mais en même temps, pourquoi ça s'est produit soudainement?



Toujours selon les informations de Leclerc, le départ de Bill Zito vers les Panthers de la Floride a détruit le lien entre les joueurs et la direction. Le nouveau directeur général des Panthers, qui était l'adjoint de Jarmo Kekalainen, servait de rempart entre Torts et les joueurs, puis lorsqu'il a quitté l'organisation, ce couloir a disparu. John Tortorella semble tenir les guides du club... et Kekalainen joue le rôle d'un figurant.

Du moins, d'un regard lointain, on dirait que Kekalainen se fait mener par son pilote en chef, qui semble lui piétiner sur la tête... En réalité, le vrai patron du club demeure Jarmo Kekalainen et non John Tortorella. Cela dit, même si j'ai défendu Tortorella au préalable, je dois dire que ce chapitre n'avantage aucunement sa réputation! C'est même aberrant!
JEFF DROUIN
25 JANVIER 2021  (10H58)