21:00
-
-
    

Romanov Tsar de Moscou

Publié le 18 janvier 2021 à 12h55
PAR

La génétique d'Alexandre Pavlovitch Romanov, 1er roi de Russie, se retrouve aujourd'hui dans la fibre du numéro 27 du Canadien de Montréal. Les deux directement de la capitale de la Russie, Moscou. Avant d'arriver au Québec, il a joué deux saisons dans la KHL avec le mythique CSKA! Le club de hockey de Moscou a remporté 32 fois le championnat de l'ancienne ligue de L'ancienne Union soviétique. Pas 24, mais 32!

Elle a dans son âme Tretiak, Larionov, Fetisov, Bure, Fedorov, Makarov, Zubov, Kharlamov, Krutov, Kamensky, Konstantinov et Alexandre Romanov.


Il a dans son coeur rempli de sang rouge la tradition gagnante et légendaire de Viktor Tikhonov! Il est en quelque sorte le dernier empereur de sa génération. Il est un mélange de Viacheslav Fetisov et de Alexei Kasatonov, le duo inséparable! Il a en lui la tradition du CSKA et ses 20 championnats de suite en ligue d'Europe de 1969 à 1990!


Alexandre est la suite logique de l'ancien numéro 79 des glorieux Andrei Markov! Son coup de patin est fluide comme celui de Vladimir Malakhov à l'époque l'ancien défenseur du Tricolore. Il est Andrei Markov, mais en mieux. Il n'endure personne devant le filet de son gardien, il pourrait aussi porter le surnom du Cleaner!

Les joueurs de l'ancienne Union soviétique ont beaucoup changé depuis l'époque du gros Sergei Mylnikov de triste mémoire celui qui volait des pickel dans les épiceries.

Les jeunes Russes dans le vent avec une attitude à l'Américaine sont le produit d'un seul homme. Tous les jeunes Russes sont sous l'influence du légendaire Alexander Ovechkin. Il a changé carrément notre façon de voir les Soviets. Alexander (The great) Ovechkin d'un autre Alexandre (le grand) Romanov.

Romanov est le genre de défenseur qui va marquer son époque, il sera le meilleur choix de deuxième ronde de sa cohorte. Les cheveux dans le vent, ses coups de patins qui font contraste avec le bleu de la glace (Référence au journaliste dans Slap shot, Dickie Dunn), son plaisir de jouer robuste. Son plaisir de dépasser la ligne, de jouer avec le feu. Romanov aime le danger, il aime la game.J'espère juste qu'il ne vivra pas le même sort qu'Andrei Markov, d'ailleurs il faudrait souligner la retraite de Markov de façon emblématique avec Romanov même si Markov jouait pour leurs pires ennemis le Dynamo! En quelque sorte, Alexander porte le flambeau de Markov qui est un vrai Glorieux. Il faudrait le souligner!
Longue vie à Александр Станиславович Романов #27

Votre humble gribouilleur www.barbudeville.com.
10 dernières chroniques
pub