21:00
-
-
    

Le capitaine du Canadien est réellement un homme comblé

Publié le 5 janvier 2021 à 13h25
PAR JEFF DROUIN

Shea Weber n'est pas le plus bavard, mais il sait bien placer les mots et bien s'occuper de son groupe afin que la chimie colle bien. Le capitaine invite régulièrement les joueurs chez lui pour visionner du football le dimanche ou autres activités. Lorsqu'un nouveau est acquis par Marc Bergevin, son rôle est de le contacter aussitôt afin de lui souhaiter la bienvenue.



Puisqu'il est question de "nouveau", on en retrouve quelques-uns dans la mouture 2020-21 du Canadien de Montréal. Pendant la saison morte, Bergevin a greffé plusieurs pièces à son puzzle, dont Jake Allen, Josh Anderson, Joel Edmundson, Tyler Toffoli, Michael Frolik et Corey Perry. Cette brochette donne un goût savoureux au Canadien de Montréal.

Les médias ont d'ailleurs questionné Weber à ce sujet. Est-ce que c'est la meilleure équipe du Canadien de Montréal depuis que tu as rejoint cette organisation? Weber, comme un grand leader, a détourné un brin la question pour offrir un discours quelque peu politique (et c'est parfait!).


«C'est toujours difficile à dire. Tu regardes des équipes sur papier. C'est dur de juger avant le premier match. Mais ce sera très compétitif. Ce sera surtout important d'avoir un bon départ. Ça reviendra aux gars plus âgés de comprendre l'urgence. On devra réaliser que chaque match comptera encore plus. Les matchs de division, on dit toujours que ce sont des matchs de quatre points. Avec les miniséries, si on perd trois matchs de suite, ça va vite paraître au classement.» - WeberWeber en a profité afin de vanter les mérites de son ami Joel Edmundson avec qui il a passé quelques étés à s'entraîner. Il cadre parfaitement avec le groupe, lui qui joue dur et qui possède cette attitude "CH".

«C'est un gars intense qui joue dur, un gros gars qui va faire la vie dure aux autres équipes. Joel aidera aussi en infériorité numérique. Il sera bon dans le vestiaire. J'ai passé quelques étés avec lui à patiner et il va bien s'intégrer.» - Weber

On peut sentir à quel point le capitaine est heureux de son groupe, de son équipe et du logo dont il transporte match après match depuis la campagne 2016-17.
10 dernières chroniques
pub