21:00
-
-
    

Laissons Paul Byron tranquille, le voulez-vous?

Publié le 11 janvier 2021 à 11h35
PAR JEFF DROUIN

D'ici 17 heures, le Canadien de Montréal, comme toutes les autres formations de la Ligue nationale de hockey, devra remettre son alignement officiel, qui se doit de respecter le plafond salarial de 81,5 millions de dollars. Les choses devraient brasser pendant la journée, reste à voir qui sera sélectionné ou non au ballottage (le résultat est peut-être déjà connu à la lecture de ce texte, si vous le lisez après 12h).



Si l'on se concentre uniquement sur le Canadien, qui de Corey Perry, Michael Frolik, Jake Evans ou Paul Byron embarquera dans le Taxi lors de la remise du roster? Honnêtement, on peut soustraire Byron du calcul puisqu'il ne peut pas ne pas figurer parmi les 20 ou 21 joueurs que conservera Claude Julien avec son alignement régulier. Byron a tout simplement été le meilleur des siens lors de la joute simulée d'hier soir.

Comme Ti-Paul l'a précisé justement lors de son point de presse, il laisse les rumeurs à son égard aux autres et il se contente de jouer à la vitesse maximum et c'est exactement ce qui s'est passé hier. Une fois de plus, il a fait preuve de caractère, il a contré des jeux grâce à sa vitesse et son positionnement de bâton, tout en étalant toute sa force lors des désavantages numériques.


Oui, Perry présente une fiche hallucinante en carrière, mais depuis quatre ans, il a considérablement ralenti, faisant de lui un joueur légèrement moins utile. Oui, son étiquette de peste pourra certes servir à l'occasion, alors que dans le cas de Byron, ses aptitudes seront nécessaires à Claude Julien lors de toutes les rencontres. Dans un match, on y retrouve toujours des infériorités numériques, là où Byron est un joueur clé.

Croyez-moi, Byron ne sera pas soumis au ballottage... et il apparaîtra sur l'alignement partant du Canadien de Montréal en vue de la joute de mercredi, alors que le Canadien visitera les Leafs à Toronto.
10 dernières chroniques
pub