21:00
-
-
    

La première destination sur la liste de Pierre-Luc Dubois est le Canadien de Montréal

Publié le 14 janvier 2021 à 16h37
PAR JEFF DROUIN

La première destination sur la liste de Pierre-Luc Dubois demeure le Canadien de Montréal et les demandes des Blue Jackets ne seraient nul autre que Nick Suzuki, selon Nick Kypreos. On parle ici d'une très grosse information concernant le dossier du grand gaillard d'origine québécoise. À partir de là, est-ce que Marc Bergevin acceptera de se départir de son meilleur attaquant depuis le tournoi estival, soit Suzuki?



Dans mon livre à moi, Suzuki devrait être aussi intouchable qu'Alexander Romanov...

Vous allez sans aucun doute me traiter de fou, mais je préfère Nick Suzuki à Pierre-Luc Dubois, juste parce que l'intelligence "hockey" du numéro 14 de la Flanelle est tout simplement démesurée. Une donnée qui ne ment pas demeure les performances lors des séries éliminatoires. À l'âge de 20 ans, Suzuki était l'acteur principal des dernières éliminatoires, lui qui a récolté un total de sept points, dont quatre buts, en dix duels.


Pour ce qui est de Dubois, lors du printemps 2018-19, il jouait son année de 20 ans et il a ramassé un total de cinq points en dix joutes éliminatoires, puis il évoluait avec Artemi Panarin, un joueur d'exception. Oui, cette année-là, il a réussi à recueillir pas moins de 61 points lors du calendrier régulier, mais je vous répète une fois de plus qu'il jouait avec Panarin, ce qui aide considérablement.Je n'enlève absolument rien à Dubois, il demeure un joueur de hockey extraordinaire, mais Suzuki possède ce petit quelque chose que très peu de joueurs détiennent. Lors de son année recrue, il a affiché un total de 41 points en 71 matchs. Pas mal! Je comprends le phénomène du gros joueur de centre, québécois de surcroît, mais est-ce vraiment une bonne affaire de sacrifier un joyau comme Suzuki?

Il ne faut pas omettre de l'équation que Marc Bergevin adore (depuis longtemps) Pierre-Luc Dubois!

Le pire, c'est que ça prendrait plus que Suzuki pour que Jarmo Kekalainen accepte de bouger son joueur. Pourtant, Suzuki a de l'étoffe et il est en train de devenir un joueur d'impact dès sa deuxième saison.
10 dernières chroniques
pub