21:00
-
-
    

Une pluie de statistiques ahurissantes pour le Canadien de Montréal

Publié le 29 janvier 2021 à 9h51
PAR JEFF DROUIN

Lors de son entrevue d'après-match, Jonathan Drouin a précisé que l'équipe n'était pas satisfaite à 100% de son premier duel contre les Flames. Claude Julien ainsi que ses adjoints apporteront certes quelques correctifs au niveau du jeu défensif au sein de leur zone et les joueurs redoubleront d'efforts puisqu'ils n'ont pas joué selon leurs normes hier. Mais l'équipe sait désormais marquer des buts et s'imposer lors des unités spéciales, ce qui crée toute une différence.

Une fois de plus, l'attaque massive a peint son oeuvre hier avec deux buts, ce qui a porté le total dans ces circonstances à huit. Ajoutons à cela que le désavantage numérique a fait scintiller la lumière rouge à cinq reprises, pour un total de 13, les deux unités combinées. Après sept rencontres, on parle du deuxième plus au total (dans l'histoire du CH) au chapitre des buts inscrits en avantage et en désavantage numérique.



Le Canadien de Montréal 2.0 est ahurissant à tous les niveaux et ce n'est pas un hasard s'il se retrouve au second rang de la division du Nord. Le CH possède deux points de moins que les Leafs de Toronto, mais ils ont deux matchs en main. Son pourcentage de victoire se situe à 85.7%, bon pour le premier rang de sa division. Il trône également au sommet des catégories suivantes : la moyenne de buts par match (4.57), le différentiel des buts (+14) et des lancers au filet (33.4).


Cette équipe n'est pas un feu de paille puisqu'elle contient tous les ingrédients nécessaires pour la réussite. De la vitesse, du physique, des unités qui performent, des marqueurs, de la profondeur de qualité, deux bons gardiens, une brigade solide et un style de jeu bien structuré. Les entraîneurs sont bien préparés et les joueurs adhèrent au plan A édifié par les coachs. On peut également jaser de Jonathan Drouin (8 points, dont 7 passes, en 7 matchs), qui fait taire ses dénigreurs en jouant avec de bons marqueurs. Un passeur de sa trempe devient une menace lorsqu'il est bien entouré.
10 dernières chroniques
pub