Un jeune joueur des Canucks fait écarquiller bien des yeux à Vancouver

Publié le 9 janvier 2021 à 19h50
PAR

Repêché 40e au total lors du repêchage de 2019, le suédois Nils Hoglander tente présentement de percer le top-6 des Canucks de Vancouver.

Avec le départ de Tyler Toffoli, une place est disponible sur le deuxième trio de l'équipe aux côtés de Bo Horvat et de Tanner Pearson.

Tout indique que c'est Hoglander qui amorcera la saison sur la deuxième unité lui qui semble avoir gagné la confiance de son entraîneur Travis Green.

Green mentionne toutefois que le Suédois a encore beaucoup de choses à apprendre surtout au niveau de son jeu défensif.

«Je mentirais en vous disant que je ne me questionne pas sur la manière dont il va gérer ça. Ça fait partie des gros ajustements pour les recrues dans la Ligue nationale de hockey, l'attention aux détails. De faire face aux meilleurs joueurs à forces égales? Nous allons voir s'il est prêt pour ça ou non.»

«On y va une journée à la fois avec lui, on essaie de lui montrer des choses. À l'entraînement aujourd'hui (vendredi) on a travaillé sur différents systèmes qu'il n'a probablement jamais faits. Comme on n'a pas de matchs préparatoires, on devra s'ajuster pour prendre certaines décisions!», a mentionné l'entraîneur-chef des Canucks.

Hoglander s'est déjà démarqué au Championnat du monde junior l'an dernier lui qui avait récolté 11 points en 7 matchs pour offrir une médaille de bronze à la Suède. Il avait réalisé l'un des plus beaux buts du tournoi avec un but style «lacrosse».


Le capitaine des Canucks Bo Horvat n'a que de bons mots au sujet de son nouveau coéquipier. Horvat a tout de suite remarqué les habiletés et l'éthique de travail du jeune de 20 ans.

«Je crois que c'est un joueur intelligent et son éthique de travail, c'est la chose la plus importante que j'ai remarquée. Est-ce qu'il a les habiletés et la vitesse? Certainement. Mais je crois que son intelligence et sa volonté d'avancer et de faire le sale travail témoignent de sa personnalité, de son caractère. Je crois qu'il va très bien se comporter.»


Le Canadien affrontera les Canucks le 20 janvier prochain avant de les retrouver deux autres fois dans un «blitz» de 4 jours.
10 dernières chroniques
pub