21:00
-
-
    

Pourquoi devrait-on se calmer au sujet de Cole Caufield?

Publié le 23 décembre 2020 à 8h24
PAR JEFF DROUIN

La valse est partie. Twitter déborde déjà de débats au sujet de Cole Caufield. Les amateurs de hockey étaient impatients de visionner du hockey et il n'a suffi que d'une joute préliminaire pour animer la démêlée au sujet du joyau qu'est Cole Caufield. Eille, le numéro 13 des États-Unis amorçait cette rencontre hors-concours au sein du 4e trio. Ça n'avait rien à voir puisque Caufield a été utilisé à toutes les sauces, lui qui volait sur la surface glacée. À chacune de ses présences, on a remarqué le meilleur espoir du Canadien de Montréal.

Ce n'est pas le moment de s'avancer vers le futur en se disant "calvaire, ce gars-là va en marquer 40 dans le show". Non. C'est le moment de jubiler en l'observant jouer dans l'uniforme des États-Unis et en étant estomaqué lorsqu'on aperçoit le petit attaquant dynamique bouger ses pieds sur "avance-rapide".



C'est aussi le moment de s'exclamer lorsque le kid parvient à inscrire deux buts sur une même présence, soit en 35 secondes. Pourquoi aussitôt parler de son futur au sein de la LNH alors qu'on a la chance de contempler tout un spécimen en ce moment?




Son premier a été inscrit à la Alex Ovechkin, comme il adore le réaliser au sein de la NCAA, alors que son second, il a utilisé son revers pour loger le disque dans la lucarne. Deux manoeuvres qui démontrent à quel point il est doté de ce don singulier pour marquer des buts.

Évidemment, il a été nommé le joueur du match pour les États-Unis... mais il a également été le meilleur joueur de ce duel. Quel dynamisme. Quel talent unique. Son jeu de pied est tellement impressionnant... et je n'ai même pas parlé de ses mains vives ou de son don encore.

En terminant sur le petit attaquant, vivons le moment présent en l'observant dominer ce Championnat mondial sans évoqué qu'il deviendra un marqueur de 30 buts au sein de la LNH parce que ça, on ne le sait pas. Qui prédit l'avenir ici? La seule chose qu'on peut dire, c'est qu'il détient le même don qu'Alex Ovechkin pour marquer des buts.

* Les États-Unis amorceront leur tournoi régulier vendredi contre la Russie.
10 dernières chroniques
pub