20:30
-
-
    

Les dix joueurs à surveiller en vue du CMJ 2021

Publié le 19 décembre 2020 à 10h28
PAR

Le Championnat mondial junior cogne enfin à nos portes! Les matchs préparatoires vont débuter demain et le lancement officiel de la compétition est toujours prévu pour le jour de Noël malgré la mauvaise nouvelle d'hier concernant les cas positifs recensés dans la formation de l'Allemagne et la Suède. L'équipe de Fanadiens a décidé de vous concocter la liste des dix meilleurs espoirs à surveiller en vue de ce prestigieux tournoi. Aujourd'hui, nous vous dévoilons la première partie.

Marco Rossi (Autriche) - 9e choix au total en 2020 par le Wild du Minnesota


Évidemment, Rossi sera le joueur clé pour la formation autrichienne. Il serait assez surprenant de voir les Autrichiens remporter un match lors de la compétition, mais nous sommes en 2020, alors rien n'est impossible. L'espoir du Wild du Minnesota devrait terminer le meilleur pointeur de son équipe. L'an dernier, sous les ordres d'André Tourigny avec les 67's d'Ottawa, le centre de 5 pieds et 9 pouces a récolté 120 points en 56 rencontres. Cette année, en raison de la pandémie, il n'a joué qu'un seul match en Suisse avec le Zurich SC et il a récolté une mention d'aide. Lorsque l'Autriche va marquer un but, il y a de fortes chances que le nom de Rossi figure sur la feuille de pointage.


Tim Stutzle (Allemagne) - 3e choix au total en 2020 par les Sénateurs d'Ottawa


Tim Stutzle sera également une pièce maîtresse du côté des Allemands. Cependant, il recevra davantage d'aide que l'Autrichien, Marco Rossi, puisque l'Allemagne peut aussi compter sur un autre excellent joueur avec John Jason Peterka (34e choix au total en 2020 par les Sabres de Buffalo). Lors de la dernière compétition, Stutzle avait récolté cinq mentions d'aide et son compatriote, Peterka, avait récolté quatre buts et deux passes. Le troisième choix au total du dernier encan de la LNH n'a pas encore joué cette année en raison d'une blessure, mais il a été confirmé qu'il sera rétabli à 100% pour le début de la compétition dans la ville bulle d'Edmonton.

Lucas Raymond (Suède) - 4e choix au total en 2020 par les Red Wings de Detroit


Malgré les quelques cas de COVID qui ont touché les Suédois, ceux-ci seront encore dans les aspirants au titre de champions. Raymond a connu un tournoi respectable l'an dernier avec une récolte de deux buts et deux passes. Il devra en faire plus cette année s'il veut que la Suède se glisse sur le podium. L'espoir des Red Wings connaît jusqu'à présent une meilleure saison que l'an dernier dans la ligue élite de Suède avec une récolte de douze points en 22 matchs. Il a déjà surpassé sa production offensive de la dernière campagne où il avait cumulé dix points en 33 rencontres.

Arthur Kaliyev (États-Unis) - 33e choix au total en 2019 par les Kings de Los Angeles


C'est probablement l'un des plus gros vols du repêchage de 2019. Sélectionné au début de la deuxième ronde l'an dernier, Kaliyev ne cesse d'afficher des statistiques offensives impressionnantes. Lors du dernier Championnat mondial junior, il a amassé quatre buts ainsi que deux passes. Il a également dominé dans la Ligue junior de l'Ontario (OHL) avec les Bulldogs de Hamilton en inscrivant 98 points en seulement 57 parties. S'il évolue avec le jeune centre des Ducks d'Anaheim, Trevor Zegras, il pourrait remplir aisément les filets adverses.Vasili Podkolzin (Russie) - 10e choix au total en 2019 par les Canucks de Vancouver


Il est probablement le joueur le plus intrigant en vue du prochain tournoi. Évoluant dans la KHL avec des adultes, Podkolzin ne montre pas des statistiques aussi impressionnantes que ses confrères. En 24 rencontres cette saison, l'espoir des Canucks a marqué deux buts et récolté quatre mentions d'aide dans la meilleure ligue de Russie. Le Russe en sera à sa troisième participation au tournoi. Jusqu'à présent, il a enregistré huit points en 14 matchs lors des deux dernières éditions. Âgé de 19 ans, il aura de grandes responsabilités à endosser s'il veut mener sa nation sur le podium, car cette année, les Russes ne peuvent pas compter sur les Grigori Denisenko, Alexander Khovanov, Nikita Alexandrov et Alexander Romanov pour soutenir la production offensive de l'équipe.
10 dernières chroniques