20:00
-
-
    

La succession de Kobe Bryant poursuivie par sa belle-mère

Publié le 19 décembre 2020 à 8h50
PAR

L'année 2020 restera gravée dans nos mémoires à jamais. Certes, il y a eu la pandémie de COVID-19 qui nous a hantés sur la quasi-totalité des 365 jours de ce calendrier 2020, mais il y a aussi eu la mort tragique du grand joueur de basketball, Kobe Bryant, et de sa jeune fille de 13 ans, Gianna, en janvier dernier, alors que l'hélicoptère dans lequel ils se trouvaient s'est écrasé en banlieue de Los Angeles.

Évidemment, suite à son décès, la vedette des Lakers a laissé un très gros paquet d'argent à sa succession. Et quand on réunit ses deux mots dans la même phrase, c'est assez rare que ça se termine bien comme tous les films de Disney!

Dans un communiqué paru dans le quotidien The Los Angeles Times, la veuve de Kobe Bryant, Vanessa Bryant, mentionne que sa propre mère, Sofia Urbieta Laine, tente de soutirer un bon paquet d'argent à la succession de son mari. Madame Laine, âgée de 68 ans, a déposé une poursuite en prétendant que la succession du célèbre numéro 8 et 24 lui doit de nombreuses années de salaire pour un travail accompli bénévolement à titre d'adjointe en soutenant que Kobe Bryant lui avait promis la sécurité financière à vie.

«Malheureusement, la promesse de Kobe Bryant n'a pas été respectée puisqu'il est maintenant décédé et que Vanessa Bryant a tout fait pour invalider et annuler toutes les promesses de Kobe», pouvait-on lire dans la poursuite de 48 pages présentée au tribunal. Il est également mentionné dans le document remis à la justice que Vanessa Bryant n'a jamais eu l'intention de respecter les engagements de son défunt mari.


Selon Vanessa Bryant, aucune promesse de nature financière n'a été faite à l'endroit de sa mère, Sofia Laine, et qu'en aucun temps, elle n'a empêché sa mère de gagner sa vie librement.«Elle est une grand-mère qui était appuyée financièrement par son beau-fils et moi-même, à ma demande, a confirmé l'épouse du défunt. Elle veut maintenant que je lui paie rétroactivement 96 $ de l'heure, pour une journée de travail moyenne de 12 heures, pour les 18 années passées à veiller sur ses petits-enfants. En vérité, elle n'a gardé mes filles aînées que quelques fois alors qu'elles venaient de naître. Malgré cette trahison, j'étais prête à offrir une pension mensuelle à ma mère pour le reste de ses jours, mais ça n'a pas été suffisant, a ajouté Vanessa Bryant. Elle a plutôt préféré me contacter par des intermédiaires – contrairement à ce qu'elle allègue, je n'ai pas changé mon numéro de téléphone – pour me demander 5 millions $, une résidence et un véhicule Mercedes.»

Nous n'avons assurément pas fini d'entendre parler de cette histoire! Selon plusieurs experts financiers, la fortune dont Vanessa Bryant a hérité s'élève autour de 600 millions de dollars américains. Il ne faut pas se le cacher, mais ces chicanes de succession arrivent même pour des montants dans les 4 ou 5 chiffres. Imaginez quand ce sont des montants dans les 9 chiffres!

Crédit : RDS.ca
10 dernières chroniques
pub