21:00
-
-
    

L'entraîneur-chef des Jets ne regarde plus Matthew Tkachuk dans les yeux

Publié le 21 décembre 2020 à 13h25
PAR JEFF DROUIN

Avouons-le, la rivalité entre les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton et l'une des plus captivantes dans la Ligue nationale d'aujourd'hui. L'intensité est palpable entre les deux clans, et plusieurs échauffourées se produisent, en plus de jeu très relevé. Les amateurs en redemandent et ils seront gâtés cette année grâce à cette division remplie d'équipe canadienne.

Une autre rivalité qui a augmenté d'un grand lors du dernier tournoi de la Ligue nationale demeure celle entre les Jets de Winnipeg et les Flames. La peste des Flames, également très talentueuse, Matthew Tkachuk, s'est organisée pour que celle-ci devienne passionnante. Le paternel, Keith, a joué cinq saisons à Winnipeg, avant que la concession déménage en Arizona. Donc les partisans se rappellent certes de son nom de famille encore populaire aujourd'hui.



Cela dit, la rivalité entre les Jets et les Flames a pris un autre tournant lorsque Tkachuk a accroché accidentellement Mark Scheifele, qui a subi une blessure à la jambe sur le coup et qui n'est pas revenu dans la série par la suite. Aux yeux de Paul Maurice, ce geste était prémédité de la part de Tkachuk. Mais le joueur des Flames assure que non, surtout que Scheifele est un ami personnel. Ils s'entraînent lors des saisons mortes.


«Nous avons échangé des messages textes pour voir comment ça allait et il sait que c'était un accident» - Tkachuk, au sujet d'une discussion avec Scheifele.

Donc, à la suite de cet incident, Maurice ne l'a pas regardé dans les yeux après lui avoir ouvert la porte à l'hôtel. Il a vraiment fui du regard le jeune attaquant de puissance des Flames. Le monsieur était réellement choqué, ce qui promet pour la suite des choses entre ces deux clans. Vivement le retour du hockey!
10 dernières chroniques
pub