20:30
-
-
    

La célébration de la République tchèque était-elle trop exubérante?

Publié le 28 décembre 2020 à 8h32
PAR JEFF DROUIN

À la suite d'un gain inespéré de 2-0 contre la Russie, les joueurs de la République tchèque ont célébré de façon très intense, comme s'il venait de remporter la médaille d'or. À la suite d'un revers écrasant de 7-1 contre la Suède, les joueurs tchèques étaient réellement festifs à la suite de cette victoire... contre une formation aspirante.

Lukas Parik, le cerbère tchèque, a réalisé 30 arrêts afin de récolter un blanchissage pratiquement historique. Du moins, aux yeux de cette nation, ce triomphe était tout un exploit. C'était la fête, rien de moins... et tous les joueurs se sont rués sur Parik pour festoyer en grand. Les joueurs se sont dirigés vers Parik comme un chien le fait avec son maître. Un beau moment, mais plusieurs ont trouvé cela excessif.



À mes yeux, c'était tout simplement un beau moment de hockey à contempler et Parik, sélectionné au 87e échelon par les Kings en 2019, a eu le dessus sur le "grand" Yaroslav Askarov, vu comme la 7e merveille du monde chez les espoirs masqués. Parik voulait vaincre son adversaire, surtout qu'il sait à quel point cette rivalité est intense entre les deux groupes. Aussi intense que Canada-USA ou Finlande-Suède, rien de moins.


Pour ce qui est de la Russie, les joueurs et les entraîneurs le voient comme une claque au visage qui les a réveillés pour la suite du Championnat. Est-ce que ce sera réellement le cas? Seul l'avenir nous l'indiquera.

"Je suppose que nous avons eu notre premier type d'obstacle, qui est la République tchèque. Ils jouent un jeu défensif vraiment solide. Nous devons être peut-être plus déterminés autour du filet, terminer beaucoup de tirs et obtenir des rebonds pour marquer des buts sales." - a déclaré l'entraîneur-chef russe Igor Larionov

À suivre, comme dirait l'autre!
10 dernières chroniques