21:00
-
-
    

Erik Brannstrom : sur les traces de Erik Karlsson

Publié le 11 décembre 2020 à 21h01
PAR

Le 13 septembre 2018, les Sénateurs d'Ottawa tournaient une page de leur histoire en cédant leur capitaine Erik Karlsson aux Sharks de San Jose dans un échange monstre. Depuis ce temps, le Québécois Thomas Chabot a pris les guides de l'équipe à la ligne bleue et sur le jeu de puissance.

Toutefois, les Sens ont un jeune espoir de premier plan dans leur hiérarchie qui gravit les échelons constamment. Il fut la pièce maîtresse du retour que les Sénateurs ont obtenu dans l'échange de Mark Stone, il s'agit du défenseur suédois Erik Brannstrom.

Depuis son arrivée en Amérique du Nord, il a fait ses classes dans Ligue américaine de Hockey, notamment en ayant accumulé des statistiques offensives décentes. En 77 parties à son actif dans les mineures, il a récolté 55 points, dont 10 buts, et cumulé un différentiel de +11. Il a également eu l'occasion de goûter à quelques matchs dans la LNH. En 33 parties avec les Sénateurs, il n'a obtenu que 4 petits points. Il n'était vraisemblablement pas prêt pour la grande ligue.

Cependant, tout indique que Brannstrom est prêt à faire partie du top six des Sens sur une base régulière. Les Sénateurs avaient prêté Brannstrom aux Tigers de Langnau en première Division suisse et il n'a pas déçu. En 10 affrontements, il a obtenu 8 points, dont 2 buts, bons pour le premier rang des pointeurs de son équipe.


Tout comme Erik Karlsson, celui-ci est considéré comme étant un défenseur purement offensif, capable de diriger l'attaque à cinq d'une formation. On peut facilement voir des parallèles entre les deux individus. Ils ont tous deux été le 15e choix de leur repêchage respectif, soit 2008 pour Karlsson et 2017 pour Brannstrom.

Ils sont dotés d'un talent inouï, dont une vision du jeu hors du commun. Grâce à celle-ci, ils sont en mesure de générer de l'attaque lors des relances offensives.



De plus, ces deux arrières sont suédois, tout pour faire des comparaisons évidentes.

Considérant l'énorme potentiel de Brannstrom, il ne faudrait pas être surpris s'il dirige l'avantage numérique des Sénateurs d'ici peu.

Rappelons que les Sénateurs d'Ottawa viennent tout juste de mettre fin au séjour de Brannstrom en Suisse, eux qui viennent de le rapatrier en ville pour l'éventuel début de saison dans la LNH.


Crédit : HockeyDB
10 dernières chroniques
pub