Déjà un portrait d'Ilya Kovalchuk avec son nouveau chandail

Publié le 28 décembre 2020 à 12h45
PAR JEFF DROUIN

Ilya Kovalchuk n'a pas été en mesure de se décrocher un pacte avec l'une des 31 formations de la Ligue nationale, donc il est retourné évoluer au sein de la KHL. Kovy sera dirigé par un pilote qu'il admire, soit Bob Hartley. Les deux hommes entretiennent une relation amicale depuis que Hartley a coaché l'attaquant à son entrée au sein de la Ligue nationale (chez les Thrashers d'Atlanta).

D'ailleurs, avant de poursuivre, voici Kovalchuk avec son maillot numéro 17 de l'Avangard d'OMSK, où un masque cache son beau sourire éclatant et motivant.



Il est clair que cette pandémie a changé les plans du clan russe puisque la saison a été mise sur pause... et le projet de remporter une Coupe Stanley a vite été avorté. Les Caps n'ont pas valsé longtemps pendant le tournoi, eux qui se sont fait montrer la porte de sortie par les Islanders de New York en cinq duels. Oui, oui, dès la ronde quart de finale.


L'athlète de 37 ans, malgré une récolte de 26 points en 46 rencontres, avec les Kings, le Canadien et les Caps, a dû prendre une décision déchirante, soit celle de retourner au sein de la KHL. Ce n'était vraiment pas le plan que s'était dessiné Kovalchuk et sa famille, mais à cause de la pandémie, tout ça a changé.À partir de là et de la signature de Perry, je me suis souvenu que Bergevin "avait" pratiquement promis à Kovalchuk de le ramener au sein de l'équipe à la suite de l'échange qui l'a envoyé à Washington. Du moins, la façon dont Berg parlait nous dirigeait vers ça... Le groupe l'aimait et toute l'organisation encensait son leadership, sa détermination et son travail acharné pendant les entraînements. Il avait cette attitude "montréalaise"... mais Bergevin a plutôt opté pour Corey Perry.

Sérieusement, on jase entre nous, mais j'aurais opté pour Kovalchuk pour toutes les raisons que je viens d'énumérer. Peut-être qu'il n'aurait pas accepté 750 000$, peut-être qu'il ne fit pas sur une 4e unité, mais je préfère son dynamisme à celui de Perry (question de goût).
10 dernières chroniques
pub