20:00
-
-
    

Certains joueurs des Jackets se sont confiés au sujet de Josh Anderson

Publié le 14 décembre 2020 à 14h45
PAR JEFF DROUIN

Le 26 octobre dernier, Josh Anderson quittait Columbus vers Montréal (pas physiquement, à ce moment, mais sur papier) en retour de Max Domi ainsi qu'un choix de 3e tour devenu Samuel Knazko. À cet instant, aux yeux de plusieurs spécialistes et d'une pelletée de fanatiques, Marc Bergevin venait de réaliser un bon coup (encore une fois). Alors que pour Nick Foligno, les Blue Jackets venaient de perdre un gros morceau...



Un attaquant de puissance de la trempe d'Anderson, ça ne court pas les rues. Personne n'a cru bon de se fier sur sa campagne 2019-20 pour le juger puisqu'il a subi une grave blessure à l'épaule. Il n'a pas été en mesure de s'imposer, lui qui a joué 27 matchs, où il a inscrit un but et trois mentions d'aide seulement.

Mais en 2017-18 (malgré une blessure au genou), il a marqué un total de 19 buts en 63 rencontres. L'année suivante, soit en 2018-19, il s'est imposé avec 47 points, dont 27 buts, en 82 joutes. À 26 ans, il est en pleine ascension et il comble un besoin criant chez le Canadien de Montréal. Du size, de l'attitude et des aptitudes de vidangeur.


D'ailleurs, cet éventail de qualités faisait de lui un rouage capital chez les Blue Jackets de Columbus et le capitaine de ce navire, Nick Foligno, l'a encensé en long et en large :

«Anderson est un excellent joueur. Évidemment, il a subi une blessure l’an passé et n’a pu revenir en bonne forme, mais il représente un bel atout. Je suis certain que ce ne fut pas une décision facile à prendre pour le directeur général (Jarmo Kekalainen). Nous tous, nous aimons Josh, c’était un très bon coéquipier. Je pense qu’il cadrera bien là-bas et qu’il accomplira de belles choses. Je suis très heureux de constater qu’il semble se trouver à un endroit où il est excité d’être. C’est dur de le voir partir, mais ce sont les affaires.» - FolignoFoligno a toutefois souligné que son équipe avait mis la main sur un joueur rempli de potentiel en Max Domi. Le capitaine des Jackets est conscient de sa dernière année plus ardue, mais il sait à quel point il a été dominant lors de sa première campagne avec le Canadien de Montréal. L'équipe de Columbus, et Foligno, sont d'avis que Domi sera en mesure de revenir à ses standards avec ce nouveau départ. On lui souhaite que du positif pour la suite de sa carrière, évidemment!
10 dernières chroniques
pub