VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY       
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY          MEMBRE
photo

RUMEUR : DON SWEENEY A ANALYSÉ SES OPTIONS AFIN DE BOUGER RAPIDEMENT

Chez les Bruins de Boston, ça spécule. Du moins, Joe Haggerty, du BostonBruinsNow.com, dépose quelques rumeurs ici et là à propos de cette formation. Tous les amateurs de ce clan sont conscients que Don Sweeney se doit d’améliorer ses effectifs. Perdre Torey Krug, ça ampute une brigade défensive de façon assez significative.

Sweeney a tenté de greffer Oliver Ekman-Larsson à son groupe, mais il a échoué dans cette tentative. De vieilles rumeurs d’il y a quelques mois ont également remonté à la surface et celle-ci impliquait un certain Patrik Laine. Est-ce qu’une transaction de cette envergure se matérialisera? Personne ne prédit l’avenir. Mais Sweeney ne restera pas assis sur son confort, il tentera de rectifier la situation au niveau de sa défensive.



Pour réaliser un traité, le directeur général des Bostonnais pourrait utiliser son espoir Urho Vaakanainen afin de colmater la brèche. Avec Brandon Carlo, Charlie McAvoy et Jérémy Lauzon, il peut se permettre de bouger un jeune pion sur l’échiquier, surtout que celui-ci ne semble plus figurer dans les plans du club. Jusqu'ici, Vaakanainen a joué sept joutes (aucun point) chez les grands, et personne n'a été impressionné.



Au sein de la Ligue américaine, le Finlandais de 21 ans, un choix de premier tour en 2017, effectue une très bonne besogne. Les recruteurs croient qu'il possède encore une certaine valeur, ce qui pourrait permettre à Sweeney d'acquérir les services de Cam Fowler, par exemple. Selon les informations récoltées par Haggerty, le plan des Bruins n'est pas seulement de prolonger les contrats de Zdeno Chara et Jake DeBrusk, mais aussi d'ajouter une pièce maîtresse pour la défensive. Le vétéran logique devient donc Fowler, un joueur des Ducks d'Anaheim qui figure sur le marché depuis longtemps (son nom a déjà été lié au CH).

Donc, Sweeney ferait actuellement de l'oeil à Fowler dans le but de l'attirer chez lui en incluant Vaakanainen dans la potentielle transaction. Le principal point d'interrogation ici demeure le contrat monstrueux que possède Fowler : 6.5 millions de dollars en moyenne par campagne, et ce, jusqu'en 2026. Ouch. Ça impacte une structure salariale, ça... Il est bon Fowler, mais... pourrait-il remplir le rôle souhaité à Boston?
JEFF DROUIN
19 NOVEMBRE 2020  (10H45)