Ryan Poehling apprend beaucoup de Corey Perry et Michael Frolik

Publié le 29 janvier 2021 à 17h18
PAR

Avec l'excellent début de saison que connaît le Canadien, Ryan Poehling n'a toujours pas eu la chance de jouer un match cette année. Même s'il ne voit pas beaucoup d'action, le jeune joueur de centre trouve son expérience avec l'équipe extrêmement enrichissante.

«Ton état d'esprit joue un grand rôle et ce n'est pas trop difficile pour moi mentalement. Nous avons une bonne équipe, non seulement sur la glace, mais aussi à l'extérieur.»

Aujourd'hui sur l'équipe de réserve du CH, Poehling est très reconnaissant de l'aide que certains vétérans lui ont apportée. Au début du camp d'entraînement, l'ancien choix de première ronde complétait un trio avec deux nouveaux venus, Corey Perry et Michael Frolik.

«Devant le filet, Perry connaît tous les trucs. J'apprends beaucoup des joueurs d'expérience en les regardant et en obtenant des commentaires. Ils sont dans la ligue depuis un certain temps.»


«Ils m'aident non seulement individuellement, mais ils savent aussi ce qui est bon pour une équipe. Il y a tellement de bons joueurs dans ce club. Je tente d'apprendre d'eux et d'en profiter du mieux possible», a-t-il mentionné lors d'une vidéoconférence.Depuis qu'il a fait le saut chez les professionnels, l'Américain a disputé 28 rencontres en carrière dans la LNH. Il a amassé 5 points, dont 3 buts, lors d'une soirée mémorable le 6 avril 2019 lors de son premier match en carrière.

Pour ce qui est des prochaines semaines, à moins d'une blessure, Poehling devrait demeurer sur l'escouade de réserve. Il serait toutefois préférable que le jeune centre de 19 ans voit un peu d'action lui qui n'a pas joué de vraies parties depuis bien longtemps.

Selon Claude Julien, Poehling travaille extrêmement fort à l'entraînement, demeurant ainsi toujours prêt à toute éventualité. Avec le début de la saison dans la Ligue américaine, les dirigeants devront prendre une décision dans son cas.

«C'est au mois de février qu'ils vont commencer à jouer des matchs. Je pense que ces joueurs-là, pour l'instant, peuvent vraiment profiter de s'entraîner avec nous.»

«S'il y a des blessures, ils sont avec nous, prêts à nous aider. On garde le statut comme il est» a mis au clair l'entraîneur-chef sur la possibilité d'envoyer Poehling avec le Rocket de Laval.

Il semble donc clair que Ryan Poehling demeurera avec le Canadien en attente d'une chance de se faire valoir. Il pourra certainement mettre en pratique les précieux conseils que lui ont procurés Perry et Frolik dès qu'une chance s'offrira à lui.

10 dernières chroniques
pub