21:00
-
-
    

L'organisation du Canadien de Montréal perd un morceau très important

Publié le 18 décembre 2020 à 8h55
PAR JEFF DROUIN

Nous, les amateurs, voyons le produit offert par une organisation de la LNH sur la glace ou au niveau des opérations hockey, comme les transactions, le repêchage ou les rumeurs. Ce qui se passe dans les bureaux, on est pas réellement conscient du travail accompli par d'autres gens passionnés. La preuve : connaissez-vous Susan Cryans? Cette dame a amorcé son parcours avec le CH alors que Ken Dryden était le cerbère du club.



À cette époque, Susan épluchait les factures d'hôtel du gardien ainsi que ses coéquipiers. Aujourd'hui, elle a achevé son parcours en télétravail en gérant la vie personnelle du directeur général, Marc Bergevin. Susan Cryans était la secrétaire personnelle de Bergevin et après 43 ans à oeuvrer pour cette grande franchise trois couleurs, elle a quitté ses fonctions, le 1er novembre dernier, avec beaucoup de fierté.

«Je gérais les affaires personnelles de Marc Bergevin Je l'aidais avec ses finances, avec ses factures. Ses enfants ne vivent pas au Canada, donc je m'occupais aussi de trucs pour sa famille.» - Cryans


43 ans au sein du club. L'employé avec la 2e ancienneté de la franchise, derrière Richard Kingsbury, qui oeuvre depuis 44 ans au sein de l'organisation. Cryans a donc connu le Forum lorsqu'elle a amorcé son parcours avec le bleu-blanc-rouge. Avant de devenir la secrétaire de Bergevin en 2013, elle a touché à plusieurs affaires, dont s'occuper d'analyser les factures ramener par les joueurs.

Lors de son entretien avec Guillaume Lefrançois du journal La Presse, elle a dialogué de plusieurs choses captivantes, comme la fois où Dryden a pété une sainte colère.

«Une fois, j'avais donc déduit un film de la paye de Ken Dryden, et il était vraiment fâché ! Il avait appelé pour s'informer, il voulait savoir quel était le film. Je ne savais pas quoi lui répondre. Tout ce que ça disait sur la facture, c'était «film, 2,75 $ », ou peu importe le montant à l'époque!» - CryansToutefois, la déclaration de cette gentille dame qui m'a fait le plus sourire demeure celle-ci :

«À la base, je n'étais pas du tout fan de hockey. J'ai grandi dans Notre-Dame-de-Grâce, et le samedi soir, la télévision était monopolisée par Hockey Night in Canada. Je détestais le thème de l'émission et aujourd'hui, c'est la sonnerie de mon téléphone!» - Cryans

Cette dame a gravi les échelons au sein de cette équipe, étant l'une des rares femmes dans un monde "d'hommes" à l'époque. Elle a connu toute une carrière, elle qui a également côtoyé le grand Guy Lafleur. Une dame qui gagne à être connue, donc je vous suggère fortement de parcourir l'entièreté de l'article écrit par l'excellent Guillaume Lefrançois.

Source : Guillaume Lefrançois (La Presse)
10 dernières chroniques
pub