21:00
-
-
    

Les Golden Knights ont été gourmands, ils payent maintenant le prix!

Publié le 13 décembre 2020 à 14h33
PAR

Lors de leur arrivée dans la LNH, au début de la saison 2017-18, personne ne les voyait trôner au sommet de la division Pacifique, avec une fiche de 51-24-7. Néanmoins, ils ont réussi l'exploit, se rendant aussi loin que la finale de la Coupe Stanley, dès leur saison inaugurale. Malheureusement pour eux, ils s'y sont inclinés en 5 matchs face à Alexander Ovechkin et les Capitals de Washington.

Cette performance aura probablement modifié quelque peu les plans de l'organisation à court terme. Voyant qu'ils tenaient une meilleure équipe qu'anticipée au départ, George McPhee et sa bande ont cru bon miser sur le présent et les Golden Knights de Vegas en paye aujourd'hui le prix, voici pourquoi.

Voulant miser sur le noyau qu'ils possédaient, Vegas a accordé de lourds contrats qui, aujourd'hui, dans un contexte de pandémie, font en sorte que ces derniers sont serrés au niveau du plafond salarial. Non seulement l'équipe n'a plus d'espace sur la masse salariale, mais les Golden Knights dépassent même le plafond d'un peu moins d'un million de dollars (82,48 M$ / 81,5 M$), et ce avec toujours 2 places à combler sur le maximum possible de 23 joueurs au sein de l'alignement principal.

Voici une liste de certains gros contrats accordés par les Golden Knights de Vegas depuis leur arrivée dans la LHN :


- Alex Tuch : 7 x 4,75 M$

- Jonathan Marchessault : 6 x 5 M$

- William Karlsson : 8 x 5,9 M$

- Max Pacioretty : 4 x 7 M$

- Mark Stone : 8 x 9,5 M$

- Shea Theodore : 7 x 5,2 M$

- Alex Pietrangelo : 7 x 8,8 M$

- Marc-André Fleury : 3 x 7 M$

- Robin Lehner : 5 x 5 M$

TOTAL annuel pour ces 10 joueurs : 58,15 M$Vegas a donc sécurisé un noyau de joueurs à long terme, certes, mais si l’on se fit aux dernières rumeurs, ils ne sont pas en mesure de garder tout le monde. Les noms de Pacioretty, Marchessault et Fleury continuent de circuler dans les rumeurs de transaction, mais les Golden Knights n'ont visiblement trouvé aucun partenaire en mesure de les sortir du trou qu'ils ont eux-mêmes creusé.

Avec une saison 2020-21 qui pourrait débuter autour de la mi-janvier, il reste donc encore du temps au nouveau DG de l'équipe, Kelly McCrimmon, afin de se sortir de cette fâcheuse situation. Reste à voir qui sera sacrifié, qui sera preneur et de quoi aura l'air l'alignement des Golden Knights au début de la prochaine saison.

Ce n'est pas nécessairement un gros nom qui devra quitter, puisque Vegas n'a besoin que de libérer qu'environ 1 M$ afin de revenir sous le plafond salarial. Par contre, bouger un lourd contrat pourrait créer une certaine marge de manoeuvre.

À suivre...
10 dernières chroniques
pub