20:30
-
-
    

Le Canadien possède des allures de l'édition 2019 des Blues

Publié le 28 janvier 2021 à 10h55
PAR JEFF DROUIN

Le Canadien de Montréal connaît un début de saison fracassant. À ce sujet, les plus pessimistes indiquent que lors des dernières années, c'est arrivé à quelques occasions que le Tricolore ait connu un début de saison colossale. Très vrai. Par contre, à ce moment, on pouvait déceler rapidement les faiblesses du club, sachant que le groupe ne tiendrait certes pas le rythme. Cette année, j'investigue encore afin de trouver la principale lacune de cette édition succulente.



Comme je le martèle à répétition, combien d'équipes peuvent-elles se péter les bretelles parce qu'elles possèdent trois deuxièmes trios? Le Canadien de Montréal, qui compte sur trois trios posés-balancées :

Drouin - Suzuki - Anderson


Tatar - Danault - Gallagher

Toffoli - Kotkaniemi - Perry/Armia


La quatrième unité pourrait être une troisième combinaison au sein de plusieurs formations, elle qui est composée de Paul Byron, Jake Evans et Artturi Lehkonen.

La brigade défensive, pour sa part, est certes l'une des meilleures du circuit, sinon, la meilleure. Du moins, au sein de la division du Nord, aucune défensive ne se rapproche de celle avec laquelle Claude Julien besogne.

Chiarot - Weber

Edmundson - Petry

Kulak - Romanov


On parle ici d'une défensive lourde, qui peut également bien bouger la rondelle et relancer l'attaque de façon "proactive". Puis, devant le filet, on parle d'un gardien 1A (Carey Price) et d'un 1B (Jake Allen).

Le bleu-blanc-rouge peut jouer plusieurs styles de jeu, donc s'adapter aux autres équipes... mais depuis le lancement de la campagne, ce sont plutôt les autres clubs qui doivent s'adapter au Canadien.

Tout ce brouhaha me guide vers la déclaration de Dany Dubé, via le 98.5, où il a indiqué que le CH de cette année avait des allures des Blues de Saint-Louis de 2019, le groupe qui a soulevé la Coupe Stanley ce printemps-là :

«Cette année, je trouve que les Canadiens ressemblent beaucoup aux Blues, lorsqu'ils ont gagné la coupe Stanley [la première de leur histoire, en juin 2019]. Les Blues étaient des guerriers sur la route. Je pense d'ailleurs que le Tricolore va encore remporter beaucoup de matchs sur la route cette saison, en raison de sa configuration. [...] Évidemment, ce ne sera pas difficile de faire mieux au Centre Bell ! Le gros problème des Canadiens durant les dernières années se résumait à son attaque : les joueurs peinaient à marquer des buts...» - Dubé



Une attaque sans GRANDE vedette, une brigade défensive lourde et talentueuse, deux gardiens numéro un, des unités spéciales qui performent, voilà la recette qui a permis aux Blues de soulever ce précieux trophée argenté. Au final, si l'on veut vraiment trouver une lacune au Canadien, on peut dire que la ligne centrale manque d'expérience avec Suzuki (21 ans) et Kotkaniemi (20 ans). Mais n'oubliez pas qu'ils ont été deux des rouages les plus importants lors du tournoi estival de 2020.
10 dernières chroniques