21:00
-
-
    

Les dessous de la transaction Jeff Petry

Publié le 28 janvier 2021 à 9h50
PAR JEFF DROUIN

Le 2 mars 2015, Jeff Petry est devenu un membre du Canadien de Montréal (en retour d'un choix de 2 et de 5), alors que Craig MacTavish était aux commandes des Oilers d'Edmonton, comme directeur général. À cette époque, Petry était loin de figurer parmi les meilleurs défenseurs du circuit Bettman, tellement, qu'il n'y avait que Marc Bergevin qui courait après ses services de façon très sérieuse. Bergevin était conscient du potentiel inouï de Petry, qui jouait de façon timide, malgré une tonne d'aptitudes phénoménales.



Lors d'un entretien à TVA Sports, MacTavish s'est confié au sujet de cette transaction, qui a prouvée à quel point le directeur général du Canadien de Montréal détenait un flair abracadabrant pour dénicher le talent. Précisons à nouveau qu'à cette époque, le numéro 26 du Canadien n'était pas aussi flamboyant qu'il l'est depuis trois ans, excluant cette saison-ci. Son jeu avec les Oilers était qualifié de "conservateur", lui qui est un individu très réservé et timide, ce qui se transposait sur la patinoire.

«Il était un joueur avec beaucoup d'habiletés athlétiques. Mais il avait une approche conservatrice. Il était un joueur prudent à ce stade de sa carrière. Mes conversations avec Jeff tournaient souvent autour du fait qu'il devait s'affirmer et mettre davantage à contribution ses attributs physiques sur la glace.» - MacTavish


Au sujet de la transaction en question, Bergevin a contacté MacTavish une seconde fois, au début de la nuit de la date limite des transactions, alors que celui-ci était au lit. Les discussions ont repris et les deux hommes se sont entendus sur les paramètres en pleine nuit, pour confirmer le tout à la Ligue nationale à la première heure. Le DG montréalais a pu profiter du fait qu'aucune autre équipe n'était aussi sérieuse dans le processus d'acquérir le grand Petry, un être humain exceptionnel. #Attitude

Avec le temps et le millage cumulé chez le Canadien de Montréal, Jeff Petry est désormais l'un des meilleurs brigadiers de la LNH, et disons qu'il s'affirme pleinement depuis maintenant quatre ans.
10 dernières chroniques
pub