Le Canadien de Montréal doit éviter le piège à ours de ce soir

Publié le 28 janvier 2021 à 8h58
PAR JEFF DROUIN

Les soldats du Canadien de Montréal seront enfin de retour sous le toit du Centre Bell après 324 jours, près d'un an loin de celui-ci. Ce retour à domicile fera du bien au moral des troupiers de Claude Julien ainsi qu'aux amateurs, qui devront toutefois se contenter des images télévisuelles.

Si Josh Anderson a été estomaqué par le vestiaire intimidant des Canadiens, j'imagine que c'est également le cas des autres petits nouveaux, Jake Allen, Joel Edmundson, Tyler Toffoli, Corey Perry et Michael Frolik. Quoique l'attaquant de puissance possède moins de millage au sein de la LNH que le restant de cette brochette de nouveaux visages.

Cela dit, à 19 heures et des poussières, le disque tombera sur la surface glacée du Centre Bell, alors que les Flames de Matthew Tkachuk seront les adversaires du bleu-blanc-rouge. La Flanelle devra se méfier de ce clan, contre qui c'est toujours ardu de batailler. Cette formation a toujours eu la réputation de travailler sans relâche pendant 60 minutes. En plus de ça, ils tendent toujours un piège à leurs antagonistes...




Un piège? Un appât qui arbore le numéro 19, qui se prénomme Matthew et qui porte le populaire nom de famille Tkachuk. La peste des Flames, qui est certes devenue la pire ou la meilleure, tout dépend de votre position, de la Ligue nationale de hockey, profitera de la faiblesse actuelle du Canadien, soit l'indiscipline. Les poulains de Julien se doivent d'éviter le cachot. La discipline devra être VRAIMENT de mise ce soir.

Comme Jean-Sébastien Giguère l'a précisé hier soir sur les ondes de TVA Sports, le Canadien ne doit pas tomber dans le panneau avec Matthew Tkachuk, surtout que l'attaque massive des Flames frappe avec constance.«Il va falloir faire attention, dans les deux prochains matchs, de ne pas tomber dans le panneau avec Tkachuk. Oui on veut être intimidant, on veut frapper, mais il faut être discipliné. Avec l'avantage numérique des Flames qui est à 33% (d'efficacité) présentement, on ne peut pas se permettre de prendre trois ou quatre pénalités sur Matthew Tkachuk.» - Giguère

Matthew Tkachuk se retrouve assurément à travers le plan de match qu'ont dressé Julien et ses adjoints à l'aube de ce duel contre les Flames. Le fiston de Keith est un agitateur hors pair, il joue physique et à la limite, il est salaud, mais il est également un fin marqueur. Il peut faire mal à plusieurs niveaux et c'est pour cette raison que le Tricolore devra "respecter" le jeune homme... et le plan de match.
10 dernières chroniques
pub