Déclaration majeure de Serge Savard: il donne la clé du succès pour bien repêcher à Montréal

Publié le 16 août 2023 à 19h18
PAR DANNY POTVIN

Quand on pense au repêchage du Canadien entre 2008 et 2018 inclusivement, le constat est catastrophique. En 2007, ce fut probablement leur meilleure cuvée avec Max Pacioretty, Ryan McDonagh et P.K. Subban, mais la suite a été assez laborieuse.

En effet, aucun des premiers choix entre 2009 et 2018 n'est encore dans l'organisation. Chaque année, le CH aurait pu sélectionner un meilleur joueur, mais ils se sont trompés.

Serge Savard est très déçu de ce constat et il ne s'en cache pas. Bien qu'il soit optimiste pour l'avenir du club, il s'est confié sur la stratégie qu'il utilisait quand il était DG et qui aurait grandement aidé le CH.

En 2003, le Canadien a repêché Andrei Kostitsyn au 10e rang et Cory Urquhart au 40e rang. Un certain Patrice Bergeron sortait au 45e échelon et Savard ne la digère toujours pas.


« J'avais quatre dépisteurs à temps plein dans la LHJMQ. Après mon départ, on est tombé à un seul. Des gars comme Patrice Bergeron qui sortent en 2e ou 3e ronde, on ne l'aurait pas manqué. »

- Serge Savard

Savard a carrément critiqué le fait que sa stratégie, qui était selon lui gagnante, n'a jamais été répétée par la suite. Quoi qu'il en soit, il admet que le CH a un bel avenir et c'est là-dessus qu'il faut se concentrer maintenant, tout en apprenant des erreurs du passé.

SONDAGE
16 Aout   |   468 réponses
Déclaration majeure de Serge Savard: il donne la clé du succès pour bien repêcher à Montréal

Selon vous, faut-il encore attacher une importance capitale aux joueurs québécois?

Oui30064.1 %
Non16835.9 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub