21:00
-
-
    

Aurons-nous droit à la meilleure équipe du CH depuis plusieurs années?

Publié le 10 décembre 2020 à 20h45
PAR

Depuis la fin des dernières séries éliminatoires, le directeur général du tricolore, Marc Bergevin, n’a pas chômé. Il a comblé une lacune importante de son équipe en mettant la main sur le défenseur gaucher Joel Edmundson. Par la suite, le DG est allé chercher un adjoint de qualité à Carey Price, l’ancien des Blues de St-Louis, Jake Allen. Max Domi a ensuite pris le chemin de Columbus en retour de l’attaquant de puissance Josh Anderson. Le magasinage de Bergevin s’est conclu avec la signature de Tyler Toffoli qui était agent libre sans restriction.

Si l’on remonte un peu dans le temps, l’une des meilleures saisons du tricolore est sans aucun doute celle de 2009-2010. Cette année là, le tricolore s’est incliné face aux Flyers en finale de l’Est, leur plus longue séquence en série depuis la conquête de 1993. Avec les départs de joueurs clés comme Saku Koivu, Alex Kovalev, Mike Komisarek et la retraite de Patrice Brisebois, Bob Gainey n’a eu d’autre choix que d’être actif sur le marché. Ce dernier s’est penché sur les joueurs autonomes sans restriction en signant Michael Cammalleri pour 5 ans, le futur capitaine de l’équipe Brian Gionta pour 5 ans également et un défenseur fiable, soit Hal Gill. L’équipe s’est qualifiée de justesse pour la danse du printemps finissant 8e dans l’Est.

Le CH y est allé de deux coups de maître en battant d’abord la meilleure équipe de l’association de l’Est, les Capitals en 7 matchs avant de jouer le même tour aux Penguins en 2e ronde. C’est la bande de Claude Giroux qui a mis fin au rêve du Tricolore en 5 rencontres. Le joueur par excellence de ces séries a été sans aucun doute le gardien Jaroslav Halak. Le 17 juin 2010, Gainey annonçait l’échange de son portier aux Blues de St-Louis en retour de Lars Eller et Ian Shultz, ce qui causa l’incompréhension des partisans. L’émergence d’un jeune gardien canadien, Carey Price, saura finalement faire oublier le départ du gardien slovaque.

Une autre bonne équipe des dernières années est celle de 2014. Quelques acquisitions importantes de Marc Bergevin à ce moment-là, dont la signature du québécois Daniel Brière pour les deux prochaines saisons. L’arrivée de l’attaquant Thomas Vanek avec le tricolore a donné encore plus de profondeur à l’entraîneur-chef, Michel Therrien. Au terme de la saison régulière, l’équipe a amassé 100 points ce qui les classe 3e dans l’Est. Petite surprise au premier tour alors que le Canadien a balayé la deuxième meilleure équipe, le Lightning de Tampa Bay.

Un classique Montréal-Boston a eu lieu au deuxième tour ou le CH a éliminé les favoris en 7 matchs. La troupe de Therrien avait donc rendez-vous avec celle d’Alain Vigneault, les Rangers de New York. Quels partisans de la Sainte-Flanelle ne se souviens pas de la glissade de Chris Kreider, lui qui était en échappé. C’est ce qui a mis fin à la conquête du CH alors que son meilleur joueur est blessé. Dustin Tokarski a bien essayé, mais il ne pouvait imiter les prouesses de son acolyte.


Le Canadien a eu quelques bonnes équipes dans les dernières années qui auraient bien pu soulever la Coupe Stanley. Cette année, la lutte sera féroce dans une division probablement toute canadienne ou le CH devrait être au plus fort de la lutte. Croyez-vous donc que le Tricolore présentera la meilleure équipe de l’organisation des dernières années?
10 dernières chroniques
pub