VIDÉOS        QUIZ        POOL       
VIDÉOS        QUIZ        POOL          MEMBRE
photo

VOICI POURQUOI CE N'EST PAS HONNÊTE DE COMPARER DROUIN À GOMEZ

Lorsque Marc Bergevin a ajouté Jonathan Drouin à son organigramme, en retour de Mikhail Sergachev, le peuple québécois était partagé. Certains étaient contents que Jo Drouin s'amène avec le club, alors que d'autres étaient très désappointés du départ d'un espoir (défenseur) au TRÈS haut potentiel.

Mathias Brunet a justement très bien décortiqué cette transaction et je le rejoins sur plusieurs points.



Néanmoins, il ne faut pas omettre qu'à cette époque, le Tricolore allait perdre les services d'Alex Radulov et ça, Bergevin le savait avant même le 1er juillet. Bergevin a également livré une autre donnée, au moment de conclure le commerce : Si Drouin et Sergachev avaient été de la même cuvée au repêchage, Drouin aurait figuré en haut de Sergachev sur toutes les listes, right?

Mais l'eau a coulé sous les ponts depuis cette transaction. D'un côté, Sergachev s'est développé au-delà des espérances à Tampa Bay. On connaissait son up-side offensif, mais défensivement, on avait des inquiétudes. Maintenant, on parle d'une nette amélioration dans sa zone, ce qui fait de lui un incontournable de la brigade défensive du Lightning. Résultat : Il a signé cette semaine une prolongation de contrat en deçà de sa valeur pour demeurer avec le club qui lui a donné la chance de se développer.

Du côté de Drouin, il stagne et on attend toujours son plein potentiel. Mais dans cette attente, il a tout de même récolté 46, 53 et 15 (en 27 matchs) points. Ce n'est pas si mal, mais pas suffisant pour un joueur débordant autant de talent. À cause du manque de statistiques et l'explosion de Sergachev, certains indiquent que cette transaction ressemble à celle impliquant Scott Gomez et Ryan McDonagh.



Attendez un instant. Lorsque Scott Gomez est débarqué à Montréal, il arrivait à 30 ans, et ses statistiques étaient en chute libre. Dans le cas du numéro 92, il sortait d'une saison séduisante, où il a récolté 53 points en 73 joutes... et il m'avait que 22 ans. On ne peut pas comparer des pommes avec des avocats. On peut être déçu au final, mais ce n'est pas honnête de comparer cette transaction à celle incluant le Gomer et son GROS salaire. Il n'y a rien de pire que cette transaction lors des 15 dernières années à mes yeux...

Tout compte fait, je laisse une autre saison à Drouin avant de mon prononcer officiellement sur cet échange contre Sergachev.
JEFF DROUIN
27 NOVEMBRE 2020  (13H34)