radio marqueur
photo

SHEA WEBER A INDIQUÉ QUE LE CANADIEN COMMETTAIT DES ERREURS DEPUIS LE DÉBUT DE LA SAISON

23 fév 2021 à 9h47      JEFF DROUIN
Claude Julien est-il l'homme de la situation derrière le banc de l'organisation du Canadien de Montréal? Plusieurs commencent à en douter... Et si ce doute est également installé dans l'encéphale de Marc Bergevin, il est aussi bien de passer à l'action dès maintenant. On parle d'un calendrier de 56 rencontres seulement, donc ce n'est pas le temps de niaiser.

Cela dit, ce billet n'est pas une montée de lait contre Claude Julien, puisque celle-ci viendra plus tard, mais plutôt un résumé des dires de Claude Julien et de Shea Weber au sujet des erreurs répétitives. Depuis sept rencontres, les erreurs sont plus visibles à l'œil nu puisque le Canadien ne joue plus en unité de cinq. Sans omettre que l'équipe joue pour ne pas perdre, comme l'a souligné Nick Suzuki, ce qui indique que les joueurs sont plus prudents.



Au sujet des erreurs, les discours de Claude Julien et Shea Weber sont un tantinet différents. Ou, le capitaine a ajouté une nuance aux propos de son coach. Je vous laisse étudier leurs propos, en provenance du Journal de Montréal, avant de poursuivre :

« Il faut s'assurer de bien faire les petits détails. À certains moments, les décisions qu'on prend sont coûteuses. Dimanche, avec une égalité de 2 à 2, on a donné une échappée avec 1 minute 50 secondes à faire. Un joueur se commet, mais il n'y a pas de renfort derrière! » - Julien

« On en commettait des erreurs au début de la saison. Mais elles nous faisaient moins mal. Et le fait de marquer beaucoup de buts diminuait leur incidence sur le résultat! » - Weber

Weber a tellement raison. En début de saison, on ne s'attardait pas aux erreurs puisque le Bleu-Blanc-Rouge jouait avec confiance, acharnement et passion. Tous les joueurs étaient dédiés à la cause, offrant un échec-avant soutenu, se présentant en premier sur le disque et en jouant en unité de cinq. Pas question de faire passer l'individu avant l'équipe. Là, on a perdu tous ces aspects, ce qui a augmenté les erreurs, qui sont également venues plus faciles à discerner à cause de toutes les belles choses que le Canadien ne fait plus.

Le Canadien sera à Ottawa ce soir (19 h) et ce sera le moment de répondre présent. Si les joueurs soutiennent encore leur entraîneur-chef, le discours qu'il a fait hier midi devrait déjà avoir fait son chemin.