radio marqueur
photo

RIEN NE VA PLUS POUR PIERRE-LUC DUBOIS

La petite guéguerre entre Pierre-Luc Dubois et John Tortorella s'est poursuivie ce soir, alors que le bouillant entraîneur a cloué sa vedette au banc lors du deuxième engagement.



Rapidement, on peut blâmer le pilote en chef de la formation, mais Dubois n'est pas blanc comme neige non plus, lui qui ne compétitionne pas comme il se doit et qui n'a pas une attitude exemplaire depuis l'amorce de cette saison écourtée. Ce soir, le Québécois s'est traîné les savates (dixit François Gagnon) en première période Lors de cet engagement, il a passé 3 minutes 55 sur la surface glacée. Cinq présences!

Selon ce qui circule sur les réseaux, une entrée au banc "paresseuse" aurait outré Tortorella. Je n'ai pas pu observer cette scène puisque j'observe/observais le duel opposant les Flyers de Philadelphie aux Bruins de Boston. Selon Mathias Brunet, lors d'un shift en première période, Dubois a patiné à environ 50% pendant au moins 30 secondes.



Plusieurs opinions circulent à ce sujet. Certains indiquent que Dubois a raison de ne pas se défoncer pour cette équipe qui le traite ainsi. D'autres avancent que ça reste la Ligue nationale de hockey, une ligue professionnelle, où tu évolues avec des amis/coéquipiers.



Si son désir est de quitter cet environnement, Dubois a deux options, selon moi. La première option demeure de tout donner afin d'aider son DG à le bouger. La seconde est plus drastique, mais ça serait peut-être moins lourd pour tout le groupe s'il demeurait chez lui.

Au final, le temps de Dubois est compté du côté de Columbus. Il n'y a plus de "si' dans son cas, mais plutôt de "quand" il quittera cette ville.
JEFF DROUIN
21 JANVIER 2021  (21H03)