radio marqueur
photo

LE BUT D'ALEXANDER ROMANOV DONNE DES CAUCHEMARS À GUY BOUCHER

Quel match! Le Canadien de Montréal s'est une fois de plus imposé devant une équipe qui a baissé les bras lorsque le pointage indiquait 2-0. Les Oilers d'Edmonton ont du boulot à faire, surtout au niveau de la culture. Cette formation devra trouver une façon de bâtir un groupe et non de donner tout ça dans les mains de Connor McDavid et Leon Draisaitl.



Le bleu-blanc-rouge a récolté un 2e gain consécutif (3-1) contre le clan McDavid et une fois de plus, une tonne de belles choses sont ressorties. Cette équipe possède une attitude, celle que Bergevin s'est mise à installer il y deux ans, et parmi les principales qualités du CH, on retrouve l'acharnement. L'environnement sain au sein de ce groupe est palpable et le désir de vaincre est plus fort que tout. L'esprit de corps. Voilà!

Hier soir, les partisans ont eu droit à quelques premières. Tout d'abord, Alexander Romanov a marqué son premier but au sein de la LNH et par la suite, il a conservé son grand sourire. Il a également reçu sa première pénalité dans le circuit Bettman, toujours avec ce sourire. Jake Allen, qui effectuait ses débuts devant la cage montréalaise, a ramassé un premier gain avec le club et il a prouvé qu'il était une addition majeure.



Pour revenir au but inscrit par le Tsar, Guy Boucher a indiqué qu'un gardien qui accordait ce but sur un tir aussi anodin lui donnait des cauchemars... et lui rappelait un certain gardien qu'il a déjà eu. Un tel but accordé par un homme masqué tue une équipe, carrément. Mikko Koskinen n'a rien d'un cerbère de grande classe. Il est très échevelé et il a l'air perdu devant son filet.



On jase là, à Edmonton, Jake Allen serait le gardien numéro un de cette formation...

Cela dit, avec son 103e but inscrit en avantage numérique, Shea Weber a dépassé Sergei Gonchar et il a désormais Brian Leetch dans sa mire pour le 9e rang.



Au final, la brigade défensive a démontré que malgré son "gros" gabarit, elle était en mesure de bien relancer l'attaque pour exploser rapidement en zone adverse. Puisqu'il est question de "défensive", les membres utilisés lors des nombreux désavantages numériques (7) ont réalisé un boulot colossal en protégeant de façon parfaite Jake Allen. Les Oilers n'ont pas été en mesure de percer l'énigme. Quel travail!

Le Canadien se rend donc à Vancouver avec une récolte de cinq points sur une possibilité de six, ce qui n'est pas banal du tout. Contre les Canucks, le Canadien fera face à un club plus balancé et plus structuré.
JEFF DROUIN
19 JANVIER 2021  (8H55)