VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY       
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY          MEMBRE
photo

LE CANADIEN ET PHILLIP DANAULT : TOUT EST SUR LE NEUTRE

Phillip Danault entamera la dernière année de son présent contrat, qui lui a permis d'empocher (un peu plus) une moyenne de 3 millions de dollars par campagne, pendant trois ans. Une fois à échéance, il devra en amorcer un autre et celui-ci pourrait-il être ailleurs qu'à Montréal? Honnêtement, comment le numéro 24 pourra-t-il encaisser moins d'argent que Jean-Gabriel Pageau, avec tout l'amour que j'ai pour Pageau? Pageau a paraphé un accord de 30 millions de dollars (5 millions $ en moyenne par saison) sur six ans avec les Islanders de New York.



À partir de là, c'est facile de connaître les demandes de celui qui tient un rôle capital au sein de la ligne de centre du bleu-blanc-rouge. Qu'il soit premier ou deuxième pivot, il joue beaucoup de minutes (18 minutes 51 en moyenne), étant l'homme de confiance de Claude Julien lors de situations corsées et aux cercles des mises en jeu. Sans omettre son apport offensif, lui qui a récolté 25 (en 52 matchs), 53 et 47 points lors des trois dernières saisons. Ce joueur est l'une des pièces importantes du puzzle montréalais et Marc Bergevin se doit de conclure une entente avec son joueur.

Mais en ce moment, ça ne semble pas une priorité pour le GM du Tricolore. En septembre, les deux groupes dialoguaient, mais depuis, c'est le point mort. C'est ce qu'a précisé Bergevin sur les ondes de JiC jeudi soir.



«On a eu des discussions en septembre et ça ne s’est pas déroulé comme le voulaient les deux parties, alors on a mis ça sur la glace en attendant. Je n’exclus pas qu’éventuellement on va retourner à la table de négociations.» - Bergevin

Lorsque j'écoute ou lis une telle déclaration, je ne peux m'empêcher de penser que les deux parties sont très loin l'un de l'autre. Mine de rien, un Phillip Danault, ça vaut plus que 3 millions $ et je prends celui-ci dans mon club avant Pageau. Tout compte fait, Bergevin se doit de cesser de se jouer dans le nez, il doit régler ça avant l'amorce du prochain calendrier régulier.
JEFF DROUIN
20 NOVEMBRE 2020  (11H58)