radio marqueur
photo

JOSH ANDERSON SERA TASSÉ PAR COREY PERRY SUR L'AVANTAGE NUMÉRIQUE

Claude Julien est certes satisfait des éléments que son patron, Marc Bergevin, lui a obtenus lors de la dernière saison morte. Un bouleau colossal. L'une des acquisitions des Bergevin a foulé la patinoire pour une première fois, lors d'une joute régulière, samedi dernier. Il s'agit de Corey Perry, qui n'a pas tardé à démontrer qu'il possédait encore du bon hockey à l'intérieur de lui.

En début d'après-midi, le pilote du bleu-blanc-rouge s'est confié aux journalistes concernant son attaque massive et l'efficacité qu'a/aura le numéro 94 sur celle-ci. Julien n'est pas passé par quatre chemins lorsqu'on lui a posé la question au sujet des apparitions de Perry sur l'avantage numérique : «Perry est l'un des meilleurs de la ligue devant le filet. Ne pas le mettre là, ce serait ne pas faire notre travail.»



Les grosses fesses de Perry sont très difficiles à tasser. Il est hargneux, dur et il détient cet instinct pour les déviations de rondelles... Ce n'est certes pas pour rien qu'il a fait scintiller la lumière rouge à 103 reprises en supériorité numérique, en plus de 64 buts gagnants en carrière. Personne n'en affiche autant dans cette facette du jeu chez le Canadien de Montréal. Par exemple, Brendan Gallagher en a marqué 35 en carrière!



Les propos du coach indiquent donc que Josh Anderson verra moins de temps en power play, ce qui nuira un brin à sa production offensive. Perry devrait se retrouver sur la 2e unité de cette attaque à cinq, qui est complétée de Jesperi Kotkaniemi, Brendan Gallagher ainsi que Tomas Tatar et Alexander Romanov au point d'appui. C'est le moment d'envoyer le disque au filet autant que possible, les boys!
JEFF DROUIN
26 JANVIER 2021  (16H01)