VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY       
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY          MEMBRE
Super Hockey Pool
photo

DÉFAITE DU CANADIEN DE MONTRÉAL : TROIS POINTS TOURNANTS POSSIBLES

Le retour du hockey, c'est aussi le remède parfait pour assoupir l'anxiété générale pendant cette pandémie mondiale. Hier, le Canadien de Montréal s'est incliné en prolongation (5-4) contre les Maple Leafs de Toronto, mais les troupiers de Claude Julien ont livré toute une bataille, malgré quelques aspects qui seront à corriger... dont le désavantage numérique et/ou l'indiscipline.



Dans la colonne des facettes positives, on retrouve certes Alexander Romanov, qui n'a aucunement été intimidé par le niveau de jeu de la LNH, lui qui avait l'air d'un gars qui joue dans ce circuit depuis huit ans. Le Russe a été dynamique, il a bougé ses pieds sans arrêt, il a joué 21 minutes 48, dont près de 3 minutes en avantage numérique, et il a servi une bombe à Tomas Tatar pour son premier point au sein de la LNH.

L'autre joueur qui a soulevé la passion hier soir se nomme Josh Anderson. Non, mais, il n'a pas joué depuis un peu plus d'un an, ce qui ne l'a pas empêché de patiner comme le vent et de se servir de sa puissance pour inscrire un doublé. Il a été sensationnel, rien de moins. Le numéro 17 deviendra rapidement l'une des coqueluches chez le bleu-blanc-rouge.


OK! Avant de passer à la possible raison du pourquoi du comment le Canadien l'a échappé hier... Y'é tu bon, Nick Suzuki, hein? Le centre numéro un du Canadien de Montréal, c'est lui, désormais. Son intelligence «hockey» figure à un niveau surprenant. Le jeune homme entraîne Jonathan Drouin grâce à son désir de performer, ce qui est très positif pour le groupe d'entraîneurs.

OK, dans ce revers et malgré les cinq buts, Carey Price a réalisé plusieurs arrêts clés... et ses jambières rouges, je ne déteste pas du tout!

Bon. Le but de ce billet n'est pas de retranscrire l'entièreté de cette joute, mais de trouver le "tournant" du match. Certains ont soulevé que la bagarre inutile de Ben Chiarot était le moment clé pour les Leafs de Toronto... Mais, l'avantage numérique de deux hommes n'est-il pas plutôt le point tournant en faveur des Leafs?



Ou, comme JiC l'a souligné, peut-être que l'inertie des hommes rayés y est pour quelque chose, mais dites-vous que ceux-ci font heureusement ou malheureusement partie d'un match de hockey.



Au final, malgré le revers d'hier, on s'est rapidement aperçu que tous les ingrédients étaient enfin réunis pour le Canadien de Montréal, qui a joué toute une rencontre (excitante à souhait). Par contre, après maintes analyses, ce sont les erreurs du Canadien qui ont fini par les couler. Voilà!
JEFF DROUIN
14 JANVIER 2021  (9H40)