radio marqueur
photo

COREY PERRY, UN AUTRE BON COUP DE MARC BERGEVIN

Hier soir, en raison de la blessure de Joel Armia, le vétéran attaquant Corey Perry a effectué ses débuts dans l'uniforme du Canadien, participant à une victoire de 5 à 2 de son équipe aux dépens des Canucks de Vancouver.

Joueur autonome sans compensation, Corey Perry, qui a signé un contrat d'une saison et 750 000$ avec Montréal, savait qu'il ne jouerait pas tous les matchs de la saison, lui qui a été placé au sein de l'équipe de réserve du club. Par contre, le vétéran de 35 ans a bien saisi sa chance lorsque l'opportunité s'est offerte à lui.

Voici certaines statistiques de Perry lors de son match d'hier face à Vancouver :

- 1 but

- Fiche de +1

- 4 tirs au but

- 1 lancer bloqué

- Temps de jeu de 15:19 (dont 1:35 sur l'avantage numérique)


La commande était importante. Il fallait remplacer Joel Armia, qui venait de connaître un match de 4 points, au sein de la ligne la plus « en feu » du Tricolore (trio de Kotkaniemi et Toffoli). Bien sûr, l'ancien choix de première ronde des Mighty Ducks d'Anaheim en 2003 n'est pas aussi rapide qu'autrefois, mais il est toujours capable de suivre le jeu et l'on a pu remarquer que son « QI Hockey » est toujours aussi fort.



En effet, c'est dans la subtilité des petits jeux que Perry a prouvé son utilité, donnant raison à Marc Bergevin de lui avoir offert un contrat. Sa vision et sa compréhension du jeu donnent lieu à de petites passes et des jeux subtils, mais ô combien importants pour le développement d'une attaque et/ou d'une entrée de zone ainsi que pour la préparation d'une chance de marquer. De plus, Perry en a profité pour inscrire un but. Ce but n'était pas son plus beau en carrière et était un peu chanceux, certes, mais il comptait quand même et aurait bien pu se transformer en mention d'aide, puisque Kotkaniemi se retrouvait de l'autre côté du 2 contre 1.


Perry a aussi montré son utilité sur l'avantage numérique en se plaçant devant le filet de Hotlby. À 6 pieds 3 et 206 livres, Perry est quand même un gros bonhomme dont la présence autour du filet dérange. Aussi, bien qu'encore une fois, il ne soit plus au sommet de son art, sa coordination est toujours présente, ce qui l'avantage sur des retours de lancer ou pour faire dévier la rondelle.

Il aura la chance de continuer à nous prouver ce qu'il sait faire, alors qu'Armia doit se soumettre au protocole des commotions cérébrales. Perry risque donc de demeurer dans l'alignement un peu plus longtemps et cela n'est qu'à son avantage.



Marc Bergevin a donc vu juste en signant Perry durant l'entre-saison et cette signature s'ajoute à tous les autres mouvements de personnel effectués par le DG du Canadien avant le début de la saison. Il est certain que tout cela ne provient que d'un seul match, mais disons que Perry a bien paru durant cedit match.

Sera-t-il en mesure de continuer à jouer de la sorte ?

À suivre...

Source : Habs Eyes on the Prize
Êtes-vous satisfait(e) de la performance de Corey Perry hier soir ?
JEREMY PAQUET
24 JANVIER 2021  (12H10)