VIDÉOS        QUIZ        POOL       
VIDÉOS        QUIZ        POOL          MEMBRE
photo

BRANDON PRUST SOUFFRE-T-IL D'UNE FORME DE DÉMENCE PRÉMATURÉE?

À la suite de la lecture d'un billet publié sur le site DansLesCoulisses.com, je n'ai pu empêcher mon cerveau de cogiter au sujet de Brandon Prust et des commotions cérébrales. Ma réflexion s'est même dirigée vers l'un des meilleurs films que j'ai eu la chance de visionner, soit "Commotion".



À l'intérieur de cette histoire vraie, Will Smith incarne le Dr. Bennett Omalu, le docteur qui a découvert cette forme de démence prématurée chez les joueurs de football (à cause de tous les coups à la tête répétés qu'ils reçoivent). En gros, Omalu a découvert les dommages irréparables au cerveau, qui étaient causés par des contacts à répétition au niveau de la tête, comme on peut le voir au football ou au hockey (à moindre échelle).

À partir des flashs que j'ai eus dans ma tête, en plus des échanges épicés et incohérents de Prust sur Twitter hier soir, je suis incapable de ne pas faire ce lien. Lors de son passage à Montréal, le petit bagarreur était vu comme un "vrai" qui défendait son équipe et ses coéquipiers. Les amateurs étaient en amour avec lui et certains n'ont jamais compris les raisons de son départ. Avec le recul, cette situation et les autres moments bizarres de Prust via les réseaux m'amènent à poser la question qui tue : Prust souffre-t-il de l'encéphalopathie traumatique chronique (ETC)?


Hier, il s'est mis à envoyer promener toutes sortes de personnes, dont un journaliste, un entraîneur de hockey de niveau mineur, à un chauffeur Uber, à un assistant-directeur du recrutement et à un amateur des Golden Knights. Des pigeons, des moutons... ce sont les deux mots que l'ancien conjoint de Maripier Morin a utilisés le plus fréquemment dans son discours d'hier. Tout ça, dans le cadre d'une discussion au sujet de la politique américaine... Ça te touche en quoi, Brandon? Tu es un Ontarien!



Jadis, il s'est aussi présenté sur la place publique pour régler ses comptes avec Maripier Morin, démontrant certes un grand manque de maturité. Bref, a-t-il changé depuis son départ de Montréal à cause de symptômes post-commotion, ou avait-il cette personnalité particulière (qu'on n’avait pas perçu) pendant son séjour à Montréal et avant? D'où mon questionnement au niveau de cette possible démence. Je pousse fort, mais le gars a quand même reçu sa part de coups au niveau de la tête pendant sa carrière.
JEFF DROUIN
27 NOVEMBRE 2020  (12H00)