radio marqueur
photo

ALEXIS LAFRENIÈRE EST-IL RÉELLEMENT UN JOUEUR GÉNÉRATIONNEL?

Hier, je me suis installé afin de visionner la première joute d'Alexis Lafrenière au sein de la LNH et disons que celle-ci ne s'est certes pas amorcée comme le souhaitait Laffy. Après seulement neuf secondes sur la surface bleutée, Lafrenière a dû retraiter au banc puisque son équipe a reçu une pénalité.



André Tourigny, qui écoutait la rencontre avec le Journal de Montréal, a d'ailleurs pointé les présences du prodige et il a qualifié cette première apparition de non-idéale.

«Ce n'est pas un début de match idéal pour un jeune joueur. Non seulement la pénalité coupe son temps de glace, mais en plus, les Rangers tirent de l'arrière rapidement.» - Tourigny

Par contre, l'ancien de l'Océanic de Rimouski s'est rapidement imposé, démontrant qu'il appartient à cette ligue, soit la Ligue nationale de hockey. C'est vrai... Mais en l'observant, je n'ai pas eu le même feeling que les premiers duels d'Alex Ovechkin, Sidney Crosby, Connor McDavid ou Auston Matthews, que j'ai également visionnés.

«Tu vois qu'il est dans sa ligue, de la manière qu'il se déplace. Il n'a pas l'air d'une recrue ni d'un gars vraiment nerveux.» - Tourigny

Mais en même temps, l'organisation des Rangers et l'entraîneur David Quinn ont dressé un plan de match pour le jeune de 19 ans : y aller de façon graduelle. En ce moment, il est utilisé sur la troisième unité ainsi que sur la deuxième vague de l'attaque massive, ce qui est très judicieux pour lui enlever une certaine pression.

À 19 ans, les erreurs mentales seront également du rendez-vous, et c'est ce qui est arrivé sur le but de Mathew Barzal.

«Il n'a rien à se reprocher sur le but de Barzal. Par la suite, il a réussi une belle entrée de territoire et a démontré son talent avec la rondelle. Sur la pénalité, c'est une erreur de jeunesse. Ça va arriver. C'est une erreur mentale, pas une erreur parce que c'est un mauvais joueur de hockey.» - Tourigny



En général, j'ai apprécié mes observations, malgré un manque d'exécution à l'occasion et d'une nervosité palpable (comme fendre l'air, par exemple), mais je continue de me questionner : a-t-il réellement l'étoffe d'un Connor McDavid ou d'un Sidney Crosby?

Le coach du Canada, André Tourigny, a octroyé un 6 sur 10 pour ce premier match de Laffy. Pour ma part, j'y vais avec un 5 sur 10... Il est bon. Il sera très très bon. Mais deviendra-t-il un joueur générationnel?
JEFF DROUIN
15 JANVIER 2021  (8H50)